Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes Livres chroniqués...

        par auteurs

 

 

 

Mes Livres chroniqués...

        pargenre3

 

 

 

Rechercher

Prochaine lecture!

        

In My Mailbox

imm 

Mes coups de coeur

succubus

baiser-de-lombre

enfernite-300x439

 

 

 

 

 

vampire-city,-tome-4---la-fete-des-fous-242795-250-400

pandemonium

glitch

Votre avis de lecture publié?

fee copie2

Avis ciné

       lights-camera-action     
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 13:29

 

 

 

livre-tenebres-L-t6oV82


  Tout crime doit être puni. Le châtiment le plus terrible n’est pas nécessairement la mort.
Mathias Crugeur, écrivain à succès, l’apprendra à ses dépens.

Les ténèbres vont le prendre pour cible. Elles vont tenter de l’effrayer, de le rendre fou, de le briser, et ce, dans le but de l’annihiler. La vengeance est écrite en lettres de sang et il n’existe aucun moyen d’en réchapper lorsque le diable en personne vous poursuit.


Les secrets sont cachés dans l’Histoire, la malédiction est implacable.
 
Ce roman machiavélique regorge de sorcellerie et d’entités en tout genre. L’ambiance inquiétante fera remonter vos angoisses les plus anciennes.

« Vous ne pouvez pas vous enfuir, où que vous soyez, la chose vous rattrapera. »

 

 

 

 



                                                   Extrait 

 

"Mathias recula machinalement sous cette vision d'horreur. Le glas de la chapelle retentit alors, le faisant sursauter. L'homme venait de disparaître sous ses yeux. A sa place, une étoile à cinq branches de couleur feu était dessinée sur le sol. La forte odeur de soufre était revenue, se mêlant à celle de la mort."

 

(page 58 sur 137)

 

D'autres extraits, c'est ICI.

 

 



3 BONNES RAISONS

* un conte gothique moderne plutôt réussi. 

* une ambiance morbide à souhait de type"fais-moi peur".

* des personnages sombres et déroutants.

 

 

Le hic: un texte trop compact qui nuit un peu à la fluidité de l'histoire.



 

 

MON AVIS

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire...   Mathias Crugeur rongé par les remords ne se rend pas compte qu'il avoue un certain crime dans ses écrits. En effet, sa gouvernante, la dévouée Madeleine apprend cette vérité insupportable et cette vérité la transforme à jamais. Mathias n'est pas prêt de trouver la paix au sein de ce domaine très particulier...   

 

Mon ressenti

 

Belle couverture qui met immédiatement dans le bain de l'angoisse!!!

 

Le livre est l'affaire d'une bonne soirée et je vous conseille sa lecture avec les conseils de l'auteure (cf. dédicace en fin de chronique) afin de vous mettre en condition pour avoir ...PEUR!!! Pour ma part, j'ai regardé un épisode de la série Supernatural sur une maison hantée, et j'ai commencé le livre à minuit. gné gné gné La réponse est oui, j'ai eu mon petit frisson de peur, pas celui qui donne des cauchemars mais celui qui crée un malaise car l'histoire est assez macabre et SURTOUT j’ai pris un immense plaisir à lire cette histoire car elle me touche totalement en matière de goût.

L'AMBIANCE. J'ai tout de suite été happé par l'histoire avec l'horrifique "Age d'or". Ce prologue pose immédiatement la teneur du texte à savoir: morbide, pleine de noirceur, inquiétante. Au XIXe siècle (mon siècle préféré), le genre fantastique connaissait un renouveau tellement puissant qu'il était appelé l"âge d'or", je ne sais pas si c'est un clin d'œil.  En tous cas, l'auteure a l'art d'installer une bonne ambiance fantastique et je la félicite d'avoir réussi certaines scènes de pure chimère qui sèment ainsi le doute dans l'esprit du héros et dans le nôtre.

 

Si vous êtes de nature sceptique, abstenez-vous, il faut avoir l'esprit ouvert pour se faire plaisir! Serpents qui surgissent, statue qui bouge comme la Vénus d'Ille de Mérimée, culte satanique, esprits éthérés, cryptes, pacte. Tous les ingrédients d'un bon livre fantastique classique y sont et c'est un bel hommage rendu au genre. Mon plaisir vient de là. En effet, j'ai souri de nombreuses fois pensant à d'autres œuvres du genre. On est presque dans le genre gothique, un genre que j'affectionne depuis la lecture du Moine de Matthew Gregory Lewis (1796) (livre plus cru donc esprits sensibles s'abstenir). Je dirais que le Livre des ténèbres est comme le Moine une sorte de CONTE GOTHIQUE qui nous plonge dans un monde surnaturel très éloigné des conventions de la raison. La présence de l'église est tout à fait justifiée et crée ainsi une certaine noirceur sur la foi, sur le divin. Jusqu'où peut-on croire et en qui croit-on? Christine Casuso montre à travers ses personnages à quel point la versatilité est le propre de l'homme.  

 

Ainsi, nous en venons aux PERSONNAGES. Aie qu'ils sont antipathiques!!! Mais c'est voulu attention. J'ai pris plaisir (et oui encore) à voir le héros ainsi se démener, voir Mathias souffrir pour finalement le prendre en pitié. Ses songes font penser au mythe de l'écrivain tourmenté qui voit ce qu'il écrit se réaliser... et comme l'auteur n'écrit pas sur l’étude des papillons et des libellules, il y a des scènes qui sortent tout droit de l'imagination d’un psychopathe. En est-il un au fond ? Je ne vous le dirai pas mais à la fin vous aurez la réponse. Aussi détestable qu’il soit, Mathias évolue et c’est intéressant de voir comment il « raisonne » et essaye de fuir, un peu comme le Horla de Maupassant qui fuyait sa folie. Ici, Mathias a le même état d’esprit à se demander s’il est fou ou non ou si c’est son domaine qui est bien hanté.

Les autres personnages connaissent aussi une sacrée évolution dont le petit Paco, mon préféré car le plus distant de toute cette affaire macabre. C'est Paco qui va nous dire si oui ou non nous avons rêvé ou si Mathias a bien vécu ses drames. Enfin, Madeleine, le personnage le plus FLIPPANT du livre. Je ne pensais pas qu'elle irait aussi loin dans sa folie vengeresse. J'en parlais plus haut, elle est la personne qui illustre donc le plus la versatilité des hommes et c’est la plus à plaindre. Elle réserve bien des surprises cette gouvernante.

 

Malheureusement, par moment, il était difficile de s'identifier à ces personnages du fait qu'il n'y ait pas de dialogue (à peine quelque phrases que je n'aurai pas mises pensant c'est tout ou rien). Je ne savais pas trop comment chacun s’exprimait et sur quel ton, le style indirect a ses bons et ses mauvais côtés et aussi il y avait peu d'indicateur du temps qui s'écoule. L'ECRITURE reste tout à fait honorable. Autant j'aurai voulu un texte plus aéré afin de bien détacher chaque scène car elles sont vraiment nombreuses et je pense que du coup, certaines ont du m'échapper, autant ne pas indiquer le temps qui passe était une bonne idée.

 

On nous "raconte" (qui? un esprit spectateur de toute cette mascarade, l'auteure qui habite non loin des lieux) ce qui s'est passé dans ce domaine mais ce pourrait être toujours d'actualité puisque l'époque n'est pas précisée. Je parlais de conte, je pense que Christine Casuso n'est pas loin de maîtriser l'art de conter. Des contes comme à leur origine destinés aux adultes. Les mots sont bien choisis et surtout des séquences (car j'aime voir mes lectures en film) sont si bien décrites qu'elles pourraient faire un bon petit film gothique. Le rythme est plutôt bon et entraînant.

 

En bref, un petit livre qui vous balade dans un monde austère et malsain, qui vous donne quelques frissons et pour les passionnés de la littérature fantastique, la « classique », l’originale, celle qui a inspiré tous les sous-genres actuels (que j'aime lire aussi), un vrai plaisir!!!!     

 

Lecture commune avec Tom de la Voix du livre.                                                 

 

Mots magiques pour se souvenir du roman:   Black bird; hémoglobine; succube; Alban; fantôme; Paco; brouillard; sorcière; statue; chapelle; exorcisme...

 



 

 

 

INFOS SUR LE LIVRE

 

 

  Le Livre des Ténèbres de Christine Casuso aux Éditions Valentina depuis le 5 mars 2012, 144 pages.

 

   

Sites intéressants:

 

Site officiel de l'auteure: lien (s'y trouve en vente ses autres livres)

Page FB de l'auteure: lien

Site des Éditions Valentina: lien   et leur page FB: lien

Où acheter Le Livre des ténèbres? lien

 


 

 

christine.JPG

Dédicace: "Pour Aude. Bienvenue dans l'univers du livre des ténèbres. Installe-toi confortablement, tamise les lumières et laisse-toi entraîner dans les dédales obscurs de ce roman hanté.

En espérant que tu prendras plaisir à la lecture de ce livre pas ordinaire. Amicalement Christine."


 

 

En belle bannière aussi, cliquez dessus!


le-livre-des-tenebres2.png

Partager cet article

Repost 0
Ecrit par Aude de Livresse des livres - dans Fantastique: Immortels - Loups - Anges
commenter cet article

commentaires

Tom 09/06/2012 16:14


T'es adorable! ;D

Tom 07/06/2012 22:50


Oui honte à moi je l'avais pas encore lue ! Mais voilà c'est fait et ta critique est juste parfaite, elle est superbe !


Bravo !

Aude de Livresse des livres 09/06/2012 13:17



Merci beaucoup Tom, c'est gentil, ma chronique est comme la tienne alors! :)



Christine Casuso 14/04/2012 19:00


Merci pour cette critique complète. Effectivement je n'aime pas trop les dialogues, mais promis, j'écoute mes
lecteurs et comme c'est une critique qui revient souvent, je me soigne et j'essaye d'en mettre plus. Donc plus tu avanceras dans la lecture des prochains romans, plus tu en
trouveras.  Le 5e que je suis en train d'écrire en comporte pas mal, mais je dois avouer que dans le livre des
ténèbres, je ne voyais pas l'intérêt des dialogues. 

Aude de Livresse des livres 15/04/2012 13:25



oui mais comme je l'ai écrit il n'y en aurait pas eu du tout que cela ne m'aurait pas dérangé. Je preférais le "tout ou rien" car il y a quelques phrases de dialogues et du coup ça les sort du
texte et leur donne de l'importance alors qu'elles n'en ont pas. Pour moi, c'est un conte gothique, un "témoignage" du surnaturel dont pas de dialogue pas grave mais sauter des lignes, aérer les
scènes afin de se faire des coupures dans notre esprit, oui ça en manque cruellement. C'est comme un repas, pour passer d'un met à l'autre, on fait une petite pause pour mieux savourer ici, tout
est presque d'un bloc, il suffit de peu pour tout changer! :) Bref, ce n'est qu'une petite erreur de ta "mise en page" si je puis dire, tu sais écrire et tu racontes bien, c'est tout ce qui
compte! :)