Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mes Livres chroniqués...

        par auteurs

 

 

 

Mes Livres chroniqués...

        pargenre3

 

 

 

Rechercher

Prochaine lecture!

        

In My Mailbox

imm 

Mes coups de coeur

succubus

baiser-de-lombre

enfernite-300x439

 

 

 

 

 

vampire-city,-tome-4---la-fete-des-fous-242795-250-400

pandemonium

glitch

Votre avis de lecture publié?

fee copie2

Avis ciné

       lights-camera-action     
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 19:38
Saga La Sélection de Kiera Cass.

 

 

 

                  

 

 

Ma note: 3,5/5

 

 

 

3bonnesraisons bis 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cette trilogie

 

 

*America, l'héroïne n'a pas la langue dans sa poche. Belle et courageuse, elle se démène pour les autres et son innocence est touchante. 

 

L'histoire d'amour.... après l'amitié.... entre le Prince Maxon et America.... J'ai dévoré les scènes qu'ils avaient en commun. (dans le tome 1 plus que dans le tome 2)

 

Le Mythe du Prince Charmant. Belles robes, repas festifs, rendez-vous galants dans le jardin la nuit; regards échangés.... On a toutes rêvées au Prince charmant dans Cendrillon ou un autre conte, non? Ce livre réveille les âmes romantiques.

 

 

 

 

 

TOME 1

 

35 Candidates 

1 Couronne 

La Compétition de leur vie 

 

Trois cents ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l'oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

 

Elles sont trente-cinq jeunes filles : la "Sélection" s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l'héritier du trône.

Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l'œil des caméras ... Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés ...

 

Tout jeu comporte des règles, Et les règles sont faites Pour être transgressées.

 

 

 



 

 

    Extrait 

 

" Perdue dans mes pensées, je n'ai pas remarqué que le prince est venu me rejoindre.

- Vous sentez-vous mieux, ma chère? me demande-t-il.

- Ne m'appelez pas "ma chère"!

Non contente de l'agresser verbalement, je le fusille du regard.

- En quoi ai-je pu vous offenser? N'ai-je pas accédé à votre requête? proteste Maxon, choqué par ma réaction.

Il doit croire que je le mets sur un piédestal, que je remercie ma bonne étoile d'avoir pu intégrer la Sélection. L'imbécile. Je le fixe, intrépide, les joues striées de larmes. "

 

(Page 132/344)

 



 

 

MON AVIS

 

 

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire...     America accepte à contre-coeur de faire partie d'un groupe de jeunes filles censées séduire le Prince et l'épouser. Mais son coeur est déjà pris... Celui-ci est mis à rude épreuve en arrivant car America prend conscience de beaucoup de choses notamment sur elle-même, sur ses sentiments et des dangers de toute nature.. 

 

 

 

Mon ressenti  Je dois dire d'abord que la COUVERTURE de livre est sensationnelle! Les couleurs, la robe d'America!

 

Quand j'ai lu le résumé, j'ai pensé "téléréalité romantique" type mises en scènes truquées, sentiments bidons, caméra omniprésente etc. pourquoi pas? En fait, ce n'est pas du tout ça et tant mieux! L'histoire se passe plutôt hors caméra ou du moins c'est tellement peu souligné que j'en oubliais à quelle époque se passait l'histoire (le futur) et non le passé du temps de nos rois. Le CADRE de l'histoire est donc excellent, une sorte de Cendrillon moderne et original. Je me délectais de tout ce que faisait America, cela a réveillé mes rêves de petite fille à mettre une belle robe, se maquiller, danser...comme une princesse et bien-entendu avec un prince charmant sans parler des repas gargantuesques. Je crois que ce retour à d'anciennes mœurs plaît en général.  
 

 

Ecrit au présent, à la 1ere personne du singulier, nous suivons le parcours d'America qui comme Katniss dans Hunger Games vient d'un "quartier" très pauvre (ce sera ma seule comparaison) et a été sélectionné pour participer à la téléréalité de séduire le Prince. Mon identification au PERSONNAGE a été immédiate, America est géniale. Une belle jeune femme généreuse, rêveuse et aussi honnête. Elle est vraiment pleine de fraîcheur et n'a pas la langue dans sa poche. Ses sentiments sont plus complexes mais on sent l'âme d'une future reine. Pour moi, elle est destinée à être la femme de Maxon. Ses répliques sont excellentes. Le Prince Maxon est tout à fait séduisant. Il est à l'écoute et très curieux de la vie des autres. Son personnage est très intéressant, futur roi aux responsabilités et homme complètement débutant avec les femmes. Il donne d'abord l'impression d'être insipide comme le pense aussi America en réalité, il a beaucoup de profondeur et se tient disponible et ouvert. J'ai hâte d'en savoir plus sur lui dans le tome 2.
 

 

Le TON est très YA, pas de coups violents de la part des autres demoiselles et les scènes de séduction sont très pudiques mais c'est absolument à fondre de tendresse. Aspen n'a pour moi aucun intérêt. J'ai regretté son apparition à un moment du roman, pour moi il est de l'histoire ancienne même s'il est charmant. Je comprends l'idée de faire un trio amoureux mais bon le jeu de séduction entre America et Maxon suffisait, sans parler des autres concurrentes qui obtiennent certaines faveurs. Les prénoms des personnages sont assez étranges, j'ai eu du mal à me représenter qui était qui dans les concurrentes mais ce n'est pas important. L'ECRITURE quant à elle, est simple alternant descriptions (le cadre s'y prête forcément) et dialogues concis.  Le RYTHME suit la vie à la cour ce qui donne un récit assez palpitant du quotidien princier.

 

La fin est un peu perturbante, c'est un enfer de devoir attendre si longtemps pour lire la suite!

 

Un petit COUP DE COEUR pour cette dystopie qui nous plonge dans un conte de fées moderne où l'héroine n'est pas fragile et sans défense et n'hésite pas à remettre le prince quoique sympathique à sa place...

 

 

 

Mots magiques pour se souvenir du roman:   castes; America; cabane; Aspen; relooking; jardin; Six; rebelles; oreille; Maxon; Illéa; Marlee; robes; tartelettes aux fraises; violon; Céleste; baiser...

 

 

 

 

 

TOME 2 

 

 

 

 

Résumé sur le site de Robert Laffont:

 

 

Elles étaient trente-cinq candidates, elles ne sont plus que six...

Ces jeunes filles font désormais partie de l'Élite et chacune est prête à tout pour conquérir le coeur du Prince Maxon et être couronnée Princesse d'Illéa.

 

La Sélection de 35 candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Élite restante n'est plus composée que de 6 prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.

 

Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d'enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie...

 

 

 



 

 Extrait 

 

" Elle a dû l'aimer jusqu'à la folie, pour prendre autant de risques.

 

Je frémis de dégoût. J'aurais pu connaître le même sort. Imaginons un instant qu'Aspen et moi ayons fait preuve de négligence, qu'une oreille indiscrète ait intercepté notre conversation pendant la soirée d'Halloween, je ne donnerais pas cher de notre peau à l'heure qu'il est"  

 

(page 102/324) 

 

 

 



     

 
 

MON AVIS

 

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire... La Sélection continue. De 35 candidates, il n’en reste plus que 6. America se rend compte qu’elle apprécie beaucoup Maxon, c’est réciproque, mais qu’elle n’est pas prête à rentrer dans le moule qu’on est en train de lui façonner. Face à certaines injustices, la jeune fille doute et se rapproche plus d’Aspen. Toutefois, elle reste dans la compétition et affronte les défis lancés par la Cour.  

 

 

Mon ressenti  

 

Encore une magnifique couverture! 

 

Dans la continuité du tome 1, un petit tome agréable qui donne envie d'entrer dans le livre, piquer une petite pâtisserie en chemin, essayer aussi une des robes par curiosité MAIS aussi d’aller voir les personnages pour leur dire un peu ma façon de penser ! Je dois dire que dans ce tome, même si j’ai pris beaucoup de plaisir, l’attitude des personnages était assez énervante:  un peu America, Céleste, Kriss, Aspen mais ce n’est rien à côté de Maxon. Ce dernier a perdu beaucoup de son charme à mes yeux. Faible et lâche sont les deux défauts qu’on ne lui connaissait pas encore. America a le mérite de tenir tête même si elle a un peu perdu de son habituel bagout.  Je suis vraiment agacée par l’attitude des personnages. J’ai ainsi proclamé ce tome, «le tome de la frustration»! 

 

 

Hormis ce petit bémol de milieu de saga (si je peux parler de bémol car la frustration est aussi une manière de tenir son lecteur), le reste est toujours aussi agréable et original. J’aime cette idée de télé-réalité version conte de fées. Il y a un côté bien superficiel comme les défis de robes, préparation de cérémonies et un côté sérieux, les attaques des Renégats, la manière dont Illéa est née, peu glorieuse, les règles de diplomatie avec les autres pays... Il s’en passe des événements l’air de rien et le rythme est toujours aussi bon, avec de nombreux dialogues. Ceux-ci sont concis et me font plus penser à une pièce de théâtre.  

 

 

 

Reste un dernier tome à découvrir où j’aimerai en savoir plus sur les Renégats, sur Maxon et America. Est-ce que le premier va enfin tenir tête à son père? Est-ce que la seconde va devenir la nouvelle Reine, pleine de justice et d'intérêt sur le sort du peuple? A moins que tout change, le régime monarchique, les sentiments des personnages.... Avril 2014 est à la date à noter dans son agenda! J’ai hâte car j’ai de nombreuses interrogations en tête. 

 

 

 

 



 

INFOS SUR LE LIVRE

 

  Trilogie.

 

* Tome 1, La Sélection de Kiera Cass aux Editions Robert Laffont, collection "R", 360 pages, sortie le 12 avril 2012.

* Tome 2, L'Elite, 324 pages, sortie le 18 avril 2013.

* Tome 3 sortie prévue en avril 2014

 

La série TV qui était en projet a finalement été rejeté par la CW. Le pilote avait été tourné.

 

   

Sites intéressants:

Site Officiel de l'auteure: ICI

Le blog privé de l'auteure: ICI.

Facebook de la collection R: ICI

Facebook du livre: ICI (en anglais)

Site de la série TV: ICI.  (plein de photos) (en cours d'annulation)

 

 

Une nouvelle inédite à découvrir sur le prince Maxon avant la Sélection: ici 

 

 

 

Le trailer du livre:

 

 

 

 

 

 

L'auteure parle de la série TV adaptée du livre, une auteure très enthousiaste!!! (dommage)

 

 

 

 

 

 

 

Merci à la collection R des Editions Robert Laffont.

 

 

Cliquez et naviguez!

 

collection R

 



 

Repost 0
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 22:44

addict

 

"Un jeu sans règle ni pitié. Qu'êtes-vous prêt à perdre pour gagner ?"

 

ADDICT est un jeu qui diffuse sur Internet des défis filmés en direct. Vee, 17 ans, ne sait pas si elle aura le cran d'y participer. Mais les organisateurs connaissent ses désirs les plus secrets et finissent par la convaincre avec des cadeaux qu'elle ne peut refuser et un partenaire irrésistible...

Dès qu'elle fait équipe avec le beau Ian, Vee ne peut qu'accepter le défi suivant, puis un autre, et encore un autre... D'autant que l'engouement des milliers d'Observateurs en ligne la pousse à dépasser ses limites et ses peurs.

Bientôt, le jeu prend un tournant plus que malsain : dangereux. Mais comment décrocher quand on est devenu complètement addict ?

 


                                                               EXTRAIT

 

     

" J'espère qu'il a raison. En tout cas, nous avons tous les deux le sourire jusqu'aux oreilles en attendant le verdict d'ADDICT. J'ai du mal à croire qu'à peine quelques heures plus tôt, j'étais en train de bouder en coulisses pendant que ma meilleure amie me poignardait dans le dos. En l'espace d'une soirée, j'ai gagné des super cadeaux, goûté à d'incroyables montées d'adrénaline, et peut-être empoché du cash. Sous oublier la cerise sur le gâteau : je suis assise à côté d'un mec hyper craquant qui me dévore des yeux!

J'adore ce jeu." 

 

(page 151/ 344)

 



 

3 BONNES RAISONS

 

 

* PRENANT, le livre se lit tout seul grâce au rythme sans arrêt relancé par de nouveaux  

                    défis.

* DEROUTANT, de défis simples, les choses se corsent...

* INQUIETANT, la fin m'a franchement mise mal à l'aise. "Et si ça arrivait vraiment?"  

 



                                                monavis bis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                         Ma note: 3,5/5 

 

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire...     

Un nouveau jeu sur le net permet de gagner des cadeaux fortement intéressants. Pour y participer, il faut accepter un premier défi. Vee, 17 ans se sentant effacée auprès de sa meilleure amie populaire et invisible devant le garçon qui l'intéresse, y joue une fois et gagne haut la main. Mais ce n'est que le début d'une suite de défis toujours plus farfelus voire malsains les uns que les autres que Vee doit affronter en binôme avec le beau Ian. En récompenses? Des cadeaux qui assurent un avenir plein de promesses. Vee a de quoi être fière d'elle, enfin, c'est à voir... car le jeu réserve bien de mauvaises surprises!    

 

 

 

 

Mon ressenti: 

 

 

Un roman qui m’a agréablement surprise. J’ai passé de super moments surtout vers la fin où j’ai sérieusement serré les dents!!!! 

 

 

Le personnage de Vee est trop jeune pour que je puisse m’identifier, mais j’ai imaginé mes neveux (âgés d’une dizaine d’années) et j’ai souvent levé les sourcils et dégluti au fur et à mesure de ma lecture. Et si ça arrivait un jour??? Avec toutes les télé-réalités qui montrent tout et n’importe quoi s’enfonçant toujours plus dans la bêtise, qui sait si le genre de défi que l’auteure a créé pour cette histoire ne sera pas un jour proposé. Autant les premiers défis sont mignons et permettent à l’adolescente de s’affirmer, autant les derniers, le dernier plus précisément qui se déroule dans un huis clos m’a mis mal à l’aise. De plus, la fin est ouverte car le jeu comme le dit le slogan du livre n’a «ni règles ni pitié». 

 

 

 

Les personnages rencontrés tout au long du livre sont plutôt stéréotypés c’est certain, mais il y a quand même pas mal de petits rebondissements notamment sur les amis de Vee qu’elle accuse de l’avoir trahie au début de l’histoire. Le livre apprend bien une chose, ne se fiez à aucune apparence. Même le public qui suit Vee et Ian dans leur défis n’est pas toujours le meilleur, moi je trouve cela plutôt inquiétant encore une fois. 

 

 

 

Le duo Vee et Ian est génial. Je suis contente du dénouement les concernant, je ne dirai pas pourquoi, vous pourriez être surpris. (ne vous fiez pas aux apparences, je vous dis ;) ) 

 

 

Le style de l’auteure est simple et s’adresse plutôt à un public adolescent. Le rythme est d’ailleurs prenant, de manière à ne pas s’ennuyer. Un défi se termine qu’un autre avec toutes ses péripéties qui l’accompagnent démarre. Mais ce n’est pas qu’une histoire de défis, c’est aussi comment le virtuel peut contrôler une personne, un public. On peut raconter n’importe quoi au public, il dira «amen» et «encore»; tout comme un participant ne pas se douter que toute sa vie est désormais sue, contrôlée. C’est un peu la voie que nous prenons avec les réseaux sociaux, mais comment faire car on ne peut pas vivre en ermite couper du monde, or ce monde évolue vers des méthodes de plus en plus intrusives et où la personne elle-même devient un produit consommable. 

 

Je vous l’ai dit, cette histoire fait réfléchir, mais je crois qu’il est trop tard pour mettre de la distance entre le net et l’internaute, on est fiché. Moi parano? Hum, je ne sais pas. 

 

Merci pour cette lecture qui m'a fait sourire puis déglutir et enfin réflèchir. Nous ne sommes pas sortis de l'auberge!

 

 

  



                                  

INFOS SUR LE LIVRE

 

Addict de Jeanne Ryan, aux Editions Robert Laffont, collection R, 360 pages. Sortie le 21  

 février  2013.

 

* Son titre en VO s'intitule Nerve     

* Fiche de présentation sur le site des éditions: lien 

* Site internet de l'auteure: lien

* N'hésitez pas à tweeter l'auteure: lien

 

 

 

collection R

 

Repost 0
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 10:42

Une super saga!!!!

  

                               3bonnesraisons bis cette saga

 

les décors du roman. Le genre science-fiction de type d'anticipation est parfois difficile pour les néophytes. Ici, les décors sont clairs et bien décrits. On les a bien en tête. 

 

un rythme croissant. J'ai trouvé le début un peu lent voire même répétitif mais cela change, le rythme s'emballe et se termine en apothéose de rebondissements. Le tome 2 est beaucoup plus régulier en action et rebondissements. Une vraie réussite. 

 

une histoire sensible. J'ai trouvé la description et l'évolution des personnages très bonnes. Les relations humaines si fragiles ainsi que le ressenti de l'héroïne m'ont beaucoup plu. Je crois que c'est pour moi la principale raison d'avoir tant aimé ce roman. Le tome 2 suit l'évolution d'autres personnages en plus de notre petit duo et c'est encore meilleur! Le personnage de Zoé prend de l'ampleur.  

 



   

 

                                         glitch-copie-1.jpg

 

Zoe vit dans un monde où les mots douleur et guerre n'existent plus. Comme à l'ensemble des membres de la Communauté, on lui a implanté une puce qui la protège de toutes les émotions qui ont mené l'Ancien Monde à sa perte. Jusqu'à ce que cette puce se mette à... glitcher. 

La jeune fille est bientôt submergée par d'étranges pensées et sentiments: les siens. Rien de plus dangereux dans une société où le moindre dysfonctionnement est passible de mort! Mais Zoe possède un autre secret qu'elle doit cacher à tout prix: ses glitches ont fait naître en elle un incontrôlable pouvoir de télékinésie. 

Tandis qu'elle lutte pour apprivoiser ce don dévastateur, Zoe rencontre d'autres glitcheurs. Ensemble, ils vont planifier leur fuite. Mais plus Zoe s'éveille à la beauté, à la joie, et surtout à l'amour, plus elle aura à perdre en cas d'échec...

 

(résumé copié au dos du livre)

 



                                                               EXTRAIT

 

 

« - On y est presque ! hurle-t-il, essoufflé.

   Je perds à nouveau l'équilibre, Adrien me rattrape de justesse. Les rats sont cette fois plus nombreux que jamais, agglutinés autour de nous, et même si leur vue me soulève le coeur je m'assure que je ne les piétine pas.

   C'est grâce à cette précaution que je remarque que le niveau de l'eau monte. Dangereusement. Il m'arrive désormais aux tibias et la masse autrefois stagnante est parcourue d'un courant violent. 

  - Adrien! L'eau! Il y en a de plus en plus! »

 

Page 95/366

Fin du chapitre 6

 

Encore un extrait? C'est par ici

 

 




                                                monavis bis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                         Ma note: 4/5 

 

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire... Zoe a beau essayer de se fondre dans la masse d'une population souterraine docile, reliée tous au réseau par une puce dans le cou, rien n'y fait. Elle a des flash, des intentions, des odeurs, des couleurs bref elle ressent tout lorsqu'elle décide involontairement de se déconnecter du réseau. Et ce n'est pas tout...elle peut faire plus! Mais elle n'est pas seule, d'autres sont comme elle, dissimulant leurs émotions et leurs pouvoirs, on les appelle les Glitcheurs.    

 

 

Mon ressenti:     ************ un bon petit coup de coeur**************

 

 

Ce que j'appelle, une bonne petite histoire d'anticipation ! Ce livre, je peux le lire et le relire, j'aimerai toujours autant voire plus. Je suis très étonnée que mes amis blogueurs n'aient pas tellement accroché mais bon, tous les goûts sont dans la nature, ce qui compte c'est de se faire plaisir ! Pour ma part, cette lecture n'a été que pur plaisir! :)

 

Récit de science-fiction qui ferait d'ailleurs un film génial, les décors de l'histoire sont très bien implantés, très bien pensés. Je me suis réellement imaginée y vivre avec l'héroïne. Assez déroutant, j'ai pensé à quelques films comme la Planète des singes, The Ireland ou bien les séries télévisées Dark angel, Dollhouse. Je fais toujours référence à des films ou séries TV car pour moi le genre SF est très visuel et si les descriptions sont compliquées ou trop éloignées de ce qu'on connaît déjà, peu importe l'histoire, elle ne passera pas.  Donc niveau décors : check, ils sont juste parfaits! Vous serez ravi d'être plutôt lecteur qu'habitant d'un tel monde!

 

 

 

Malgré quelques incohérences remarquées en refermant le livre, le rythme d'abord lent et légèrement répétitif monte en vitesse jusqu'à une explosion finale de rebondissements. Tout s'enchaîne, les personnages font tomber les masques, l'intrigue se complète de nouvelles interrogations. Le livre est franchement très prenant, je ne me suis pas ennuyée et j'ai lu assez vite le livre. De plus, l'histoire délivre beaucoup d'informations. Donc niveau rythme : check, il est effervescent!

 

 

 

Mais ce que j'ai aimé par-dessus tout ce sont les relations humaines dans ce récit. Qu'est-ce que j'ai adoré ! Après je ne sais pas si je ne suis pas de parti pris, car c'est un de mes thèmes de prédilection. Mais quand on lit (ou écrit) de la science-fiction, ce qu'on aime c'est lorsque l'humanité ressort toujours de l'histoire. Peu importe le temps écoulé, le lieu où cela se déroule, ce sont les sentiments et attitudes purement humains qui nous touchent, nous embarquent littéralement.

 

On s'identifie et on se fait happer par l'histoire!

 

Or, ici l'héroïne ressent les émotions pour la première fois tel un nouveau-né, elle et les autres glitchers apprennent à voir les couleurs, à sentir les odeurs, à frissonner sous de premières caresses et baisers sur les lèvres. Je trouve cela beau, poétique. La récit à la 1ere personne du singulier aide beaucoup! J'ai ainsi complètement saisi les relations de chaque personnage, l'amour, le désir qui émanent d'eux et qu'ils ne comprennent pas toujours.  Ils n'ont pas reçu la notice d'utilisation quand il s'agit des sentiments humains du coup, on peut s'attendre à toutes les réactions et c'est bien ce qui se produit. Sans compter que les glitchers ont des facultés à la x-men qu'ils doivent gèrer! 

 

 

Les décors, les accessoires, le rythme, les personnages, l'histoire d'amour fraternel, amical et charnel sans parler de l'écriture de l'auteure qui n'est pas exceptionnelle mais simple, bonne, au présent.... Tout ceci m'a réellement séduite. J'ai vraiment hâte de connaître la suite. Il y a encore tellement à découvrir que ce soit dans cet univers que dans l'esprit des personnages.

* soupirs*  

 

*********************************************************************************

TOME 2: RESURRECTION

 

                                  

Zoe est enfin libre. Elle a échappé à sa condition d'esclave au sein de la Communauté en se déconnectant du Lien qui contrôlait les moindres de ses pensées et émotions. Elle a surtout échappé aux griffes de la sinistre Chancelière qui voulait sa mort. Mais cette liberté est bien loin de rimer avec sérénité...

Zoe et Adrien se cachent désormais à la Fondation, une académie préparant les jeunes glitchers à grossir les rangs de la Résistance. Ensemble, Zoe et son équipe de combattants aux pouvoirs surhumains vont risquer leur vie pour tenter d'affranchir les membres de la Communauté du terrible contrôle mental exercé par la Chancellerie.

Mais à chaque menace écartée, un nouvel obstacle se dresse. Et Adrien, tourmenté par ses visions du futur, a peu à peu tendance à s'éloigner de Zoe et à se réfugier dans le silence. Ce qui rend la défaite finale de plus en plus inéluctable. Pire encore, alors que l'équipe de Zoe se bat contre des ennemis toujours plus nombreux, méfiance et trahisons lui font craindre que le plus grand danger se cache au coeur même de la Fondation...

 

(résumé pris sur le site de la collection R)



                                                               EXTRAIT

 

" - Il m'arrive parfois de perdre le contrôle, d'avoir l'impression de ne plus pouvoir contenir mon don, comme s'il devenait trop puissant.

Jilia acquiesce lentement de la tête.

- L'entraînement sera difficile pour toi car nous n'avons jamais eu affaire à un glitcher dans ton genre. Je ne suis pas sûre de savoir comment t'apprendre à dompter ton pouvoir, mais nous allons expérimenter différentes méthodes.

Elle détourne le regard de l'écran.

- Tu es peut-être le glitcher le plus puissant de la nouvelle génération, voire de toutes les générations précédentes. Je commence à songer qu'il y a du vrai dans les visions d'Adrien, Zoé. Peut-être que tu es celle qui nous sauvera tous, après tout."

    

(Page 72/399)



                                                monavis bis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                         Ma note: 5/5 

 

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire... Zoé apprend à maîtriser son don au sein de la Résistance parmi d'autres glitchers et quelques militaires afin de sauver son petit frère Markan et Max. Mais tout est difficultés, pièges et trahison. Zoé peine à tempérer une situation périlleuse qu'une nouvelle se dresse  pleine de sacrifices et de peines. La Chancelière ne l'épargnera pas, jamais! 

 

 

Mon ressenti:     ************ un MEGA coup de coeur**************

 

 

Le tome 1 avait été un coup de coeur, le tome 2 est un MEGA coup de coeur! Que c'est agréable quand une saga répond à nos attentes, vous ne trouvez pas? D'abord séduite par la 1ère partie où Zoé intègre la Résistance et apprend à dompter son don parmi d'autres glitchers, les deuxième et troisième parties sont carrément addictives. L'action est bien présente, bien plus que dans le tome 1 et se décline de manière moins abrupte que le final du tome 1 qui avait pu décevoir certains lecteurs.

 

Zoe et tous les personnages qui l'entourent sont assez bien approfondis, beaucoup de petits nouveaux apparaissent et ils ajoutent au charme de cette saga car ils ont tous un fichu caractère doublé de courage. J'ai été attendri par la plupart, de la plus bavarde Ginni à celui qu'on définit de moins humain techniquement parlant alors qu'il a un coeur battant plein d'espoir, Cole.

 

Le duo d'amoureux Zoe-Adrien évolue mais vous verrez (ou avez vu) que leur relation en prend un sacré coup, je ne donnerai bien-entendu aucune piste c'est à vous de le découvrir. Je ne m'attendais pas à certains événements, en fait c'est la fin qui m'a scotchée créant en moi une HORRIBLE frustration. J'avais beau feuilleter le livre, relire des passages, digérer certaines nouvelles qui nous tombent dessus tel un couperet, j'étais dans tous mes états d'un MANQUE évident de connaître la suite. Bravo à l'auteure sur ce point, je suis à genoux!

 

En fait, c'est dur d'écrire un avis car je revois des scènes dans ma tête et je me dis que ce n'est pas rendre justice que ces quelques mots de chronique aux émotions que j'ai pu ressentir et ressent encore. Je rappelle que je suis fan de SF quand celle-ci est compréhensible et moderne alors ici avec ce tome 2, je suis aux anges. Un peu de Délirium, des films X men et de la série TV Dark Angel, Glitch a fait battre mon coeur plus que de raison. Merci à la Collection R de m'avoir fait connaître cette saga, je pensais en avoir marre des dystopies (ou récit d'anticipation) mais ici c'est juste un cadre, Glitch, c'est tellement plus.

 

Glitch, c'est une histoire de retournements de situations qui vous font suer, de romance qui vous caresse la peau, de sacrifice qui vous donne des frissons d'effroi. En gros, elle nous prend aux tripes et personnellement, j'en redemande encore! 

 

 



                                     INFOS SUR LE LIVRE

 

 

Edité chez Robert Laffont dans la Collection R:

=> Tome 1, Glitch,  sortie le 10 septembre 2012 .

=> Tome 2, Résurrection, sortie le 21 mars 2013.

=> Tome 3, Shutdown, sortie prévue en automne 2013.

Il s'agit d'une trilogie!

 

Sur l'auteure:

 

 

sa page facebook: lien

son twitter: lien

son site officiel: lien

son site officiel n°2: lien

 

 

 

                                    

 

                                        collection R

 

 

 

 

 

 

         

 

 

                       

 

 

 

 

                                    

Repost 0
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 23:51

parallon

 

 Un gladiateur romain. Une jeune fille du XXIe siècle. Deux mille ans les séparent. Un mystérieux virus va les réunir...


152 après J.-C. 
Au sommet de sa gloire, Sethos Leontis, redoutable combattant de l'arène, est blessé et se retrouve aux portes de la mort.

2012 après J.-C.
Élève brillante mais rebelle, Eva a été placée dans une école pour surdoués. Un incident dans un laboratoire fait basculer sa vie à jamais.

Un lien extraordinaire va permettre à Sethos et Eva de se rencontrer, mais il risque aussi de les séparer, car la maladie qui les dévore n'est pas de celles qu'on soigne, et leur amour pourrait se révéler mortel...

Leur passion survivra-t-elle à la collision de deux mondes ?

 



                                                               EXTRAIT

 

      " - Absolument, professeur. Eva, verrouille la porte après ton départ, veux-tu?

       - D'accord, madame Franklin.

       - A ta place, je me dépêcherais. Il te reste moins de vingt minutes pour manger avant ton prochain cours.

 

       Mme Franklin conduisit donc le professeur Ambrose au self, me laissant seule dans le laboratoire.

       J'examinai ma pile de livres. Le microscope.

       Evidemment, j'aurai dû ranger mes affaires et aller déjeuner... mais non "

 

      (page 137/491 )

 

 

 



                                                monavis bis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                         Ma note: 2.5/5 

 

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire...  Un homme et une femme vivant à des époques différentes sont confrontés à une fièvre consumante. Mais derrière la maladie et la mort, il y a Parallon et lorsque les deux jeunes gens se rencontrent, ils se rendent compte qu'ils se connaissent... depuis toujours.        

 

 

Mon ressenti: 

 

J'ai mis du temps à écrire cet avis car j'étais profondément déçue et je n'avais pas envie de revenir dessus. J'attendais beaucoup de cette lecture avec un tel résumé de quatrième de couverture! Le fond, Parallon était une idée originale, il y avait matière à faire une bonne saga et je pense que c'est la principale raison de ma déception. 

 

Avant tout, le changement de point de vue d'un personnage qui passe de "je" à "il" ne m'a pas du tout permis d'entrer dans l'identification des personnages. Quitte à choisir, j'aurai préféré celui du gladiateur beaucoup plus intéressant puisque son époque est éloignée de la mienne. Malheureusement, le pauvre Sethos est un peu une marionnette dans son théâtre et son époque réduit en un décor pour l'action - si action on peut vraiment dire. J'aurai voulu un monde de gladiateurs beaucoup plus exploité, il y avait quelques soins barbares histoire de confirmer "oui, oui c'est l'ère des gladiateurs" mais rien de plus. Enfin, comme je l'ai dit, quitte à choisir, je préfère largement l'histoire du point de vue de Sethos même si c'était à la troisième personne du singulier.

 

La petite Eva est ma grosse déception, une gamine surdouée là encore un sujet qui m'intéressait. Aucun réel intérêt, pour quelqu'un qui se décrit comme "introverti" je trouve qu'elle s'ouvre bien vite aux autres et tombe dans des gamineries qui m'ont fait souvent revenir en arrière "elle a quel âge déjà?"      

 

Enfin, un manque évident d'action a fait de cette lecture une lecture très laborieuse, l'infime dernière partie était intéressante disons que je l'attendais avec impatience car selon le résumé au dos du livre, on sait ce qui nous attend, du coup on tourne les pages pianotant d'une main impatiente sur le lit, "bon alors ça arrive? L'action, l'histoire des amants maudits, le virus etc". La rencontre est beaucoup trop longue et c'est à la fin du livre alors j'aurai préféré ne rien savoir sur cette histoire et ouvrir le livre vierge de toute idée pour apprécier. Enfin, je pense. La fin a sauvé le livre, mais laisse un goût trop amer en bouche pour oublier la lenteur ou l'exaspération de certaines scènes.    

 

A ce jour, je ne continuerai pas cette série :( Je tiens à remercier la collection R pour l'envoi de ce livre, malheureusement, la magie d'un univers ne prend pas toujours. J'invite les lecteurs curieux à tenter l'aventure et à revenir vers moi pour me donner votre avis.    

 



                                  

INFOS SUR LE LIVRE

 

C'est une une trilogie.

 

Parallon, livre I de Dee Shulman, aux Editions Robert Laffont, collection R, 491 pages. Sortie le 24 janvier 2013.

 

=> A paraître, la suite de Parallon, en automne 2013.

 

* Site de l'auteure avec une rubrique développée sur la saga Parallon: ICI 

 

 

TRAILER: (tout comme le résumé, je trouvais le trailer attractif)

 

 

 

 

 

 

 

collection R

 

Repost 0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 01:20

TOME 1: DIVERGENT

 

Remerciement du fond du coeur à Forbidden Book et aux Éditions Nathan Jeunesse Blast pour m'avoir offert ce livre incroyable!

 

 Divergent

 

                      Cinq destins. Un seul choix. A la vie. A la mort.

 




                                                               EXTRAIT


 (juste deux phrases droit d'auteur obligé pour vous mettre en appétit, enfin après tout ça je dirais pour vous mettre en état d'excitation et de curiosité extrêmes, j'espère) 

 

" Mon estomac se tord, en partie parce que je sais qu'il a raison même si ça ne me convient pas; en partie parce que je ressens une envie que je ne sais pas comment exprimer, celle d'annuler la distance physique entre nous."                                       

 

"Pendant quelques secondes, j'ai l'impression que tout en moi vole en éclats et je m'accroupis près du corps, en respirant par la bouche pour ne pas sentir l'odeur du sang." 

 

(Extraits du livre Divergent de Véronica Roth aux Éditions Nathan Jeunesse aux pages 257 et 434, Épreuve non corrigée susceptible d'être modifié)

 

 



 

3bonnesraisons bis

 

 (réunir ce tout à 3...c'est un défi)

Divin. Un genre qui fait peur, une histoire bouleversante.

Magique. Une écriture fluide, une construction intelligente, un rythme saisissant.

Obsessionnel. Des personnages profonds, une héroïne incroyable, des émotions fortes.

 

Le hic:    attendre le tome 2 et ne trouver que des infos en anglais!!!!!

 


 



                                                monavis bis

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


                                                         Ma note: 5/5 

 

 

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire...  Élevée par une famille de la Faction Altruiste, Béatrice a 16ans et doit choisir dans quelle faction elle veut vivre. Les résultats pour la guider sont ambigus. Béatrice ne sait pas ce que cela signifie mais choisit la Faction la plus déjantée, la plus violente aussi, celle des Audacieux. Entraînements, combats...elle doit faire face pour survivre et surtout ne pas révéler ce qu'elle est vraiment. Une Divergente. Un danger pour les 5 factions qui régissent la Société surtout que certaines se préparent à de profonds bouleversements. Quelque chose se prépare, quelque chose d'affreux et d'imminent. Béatrice "Tris" le comprend et Quatre un mystérieux instructeur repère assez vite sa présence détonante au sein du groupe.  

 


 

Mon ressenti:                          *** GROS COUP DE COEUR***

 

 

Difficile d'écrire un avis constructif quand on est en adoration face à une oeuvre comme celle-ci. Toutefois, il faut bien que je vous mette dans la confidence de ce qu'on y trouve et de ce que j'ai ressenti. Avant tout dans quoi nous sommes? Une DYSTOPIE c'est-à dire dans le genre SF, à une société déshumanisée et totalitaire où le bonheur ne peut être possible qu'en respectant des règles abusives. Comme les livres Délirium, Hunger Games, Promise... Ici, l'histoire est située dans le San-Francisco du futur où la société est partagée en 5 factions: les Altruistes, les Érudits, les Fraternels, les Sincères et les Audacieux. Chaque individu ne vit que pour sa faction et ses règles distinctes, aucune possibilité de changer en cours de route et surtout ce choix s'effectue à l'âge de 16 ans comme notre héroïne. A l'issue de ce choix, il y a une initiation propre à la faction qu'il faut absolument réussir. Béatrice s'est engagé auprès des Audacieux, la faction la plus violente mais aussi la plus libre et nous suivons son parcours au cours de l'histoire. Le RYTHME est prenant, nous découvrons tout au fur à mesure comme l'héroïne. Les DIALOGUES sont très présents, et à chaque fois éprouvants, émouvants. J'en avais souvent des frissons de peur et d'excitation, le tout était ponctué de bonnes DESCRPITIONS, histoire d'en rajouter une couche dans les émotions. DELICIEUX!!! Le roman est en 3 PARTIES, le départ de l'héroïne de sa faction familiale, les Altruistes, puis son arrivée chez les Audacieux avec les entraînements, les confrontations aux jugements des autres, enfin, le dénouement, la surprise, ce qui se tramait derrière pendant que nous suivions l'héroïne. SAISSISSANT.

 

Béatrice rencontre de nombreux PERSONNAGES tout au long du roman, et même si certains ne font qu'une apparition, leur existence est importante comme un puzzle humain qui se dresse autour de l'héroïne pourtant si seule d'être différente. Quatre est bien-entendu mon préféré dans les personnages secondaires. J'ai guetté tous les dialogues avec lui, il est si mystérieux à la fois intransigeant et attentif mais qui est-il???? Je n'en pouvais plus de ne pas savoir et l'auteure nous gâte car nous apprenons tout ce qu'il y a à savoir au fur et à mesure, pas de temps mort, tout est bon à prendre. J'ajouterai que chaque personnage a une sacrée personnalité, des petits détails qui font rire (Christina) ou qui énerve (Peter) sans compter sur cette compétition, l'enjeu de leur vie à tous qui rend tout si ELECTRIQUE. Ne vous faites pas d'espoir, il n'y a pas d'histoire d'amour "posée", le genre rappelle dans quoi nous sommes, et les sentiments qui s'installent entre certains doivent être tenus au secret dans ce type de société... il y a des morts, du sang, de la violence physique et mentale et c'est ce qui fait la différence avec d'autres histoires. Cette pression, cette survie qui n'empêche pas l'AMOUR et l'AMITIE de jaillir y compris l'amour familial.  BOULEVERSANT!!!!!! C'est assez rare de ma part mais j'ai pleuré, faut dire que la fin m'a complètement prise de court et je n'en revenais pas, de ce qui se cachait derrière tout ça, je pensais que le pire était passé. 

 

L'héroïne, Ah! Béatrice de surnom Tris est incroyable, pour une première fois pour moi, c'est l'HEROINE, ma préférée de tous et toutes. Elle est si courageuse, si naturelle, si jeune aussi et cela ne l'empêche pas d'être téméraire, de braver les interdits, de penser au-delà de ce dont elle a le "droit". Je me demande comment elle sera dans le tome 2, elle a déjà mené un sacré combat ici. Autant au début, on s'IDENTIFIE à elle qui ne sait rien, qui est sans force autant ses rebondissements me rendent totalement ADMIRATIVE et j'en suis une spectatrice qui se délecte. Son courage est contagieux, on a envie de sauter comme elle, j'ai même tenté la grande roue, version nacelle, pas version "Tris" .... et j'ai pensé, quelle fille incroyable! Véronica Roth l'auteure âgée de 22 ans a écrit là un SUPERBE roman qui va faire mal sans aucun doute, qui ne peut pas laisser indifférent. Elle a écrit ce que j'aime écrire et lire, c'est une première là encore pour moi. Elle écrit très bien, très clairement et a su brillamment mener son histoire sur tous les niveaux. Une fois l'histoire terminée, on ne ressort pas indemne, on ne peut pas tout de suite enchaîner avec un autre livre car elle prend aux tripes, donne à méditer et à revivre ses événements. Elle pousse aussi à la folie dans un certain sens....EPOUSTOUFLANT!!! Mon livre de chevet désormais.      

 

 

Mots magiques pour se souvenir du tome 1:   Factions, Quatre, Edward, tatouage, Caleb, couteau, gouffre, Tris, train, Chritina, saut, Al, simulation, suicide, Peter, propagande, meurtres...  

 

 

 ATTENTION SPOILER SI VOUS N'AVEZ PAS LU LE TOME 1 CAR VOICI LE TOME 2




TOME 2: Insurgent

 

Insurgent_212.jpg

Le monde de Tris a volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tué ses parents et fait de ses amis des tueurs. 

 Tris est rongée par le chagrin et la culpabilité.

Mais elle est divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp.
 

ET SE BATTRE POUR SAUVER CE QUI PEUT ENCORE L’ÊTRE.

  



                                                               EXTRAIT

 

" Partout autour de moi dans l'entrée, des gens s'effondrent. Camarades membres de ma faction, amis proches, ils s'affalent -sans doute morts ou mourants- dans le fracas des détonations. 

 

Soudain, je me pétrifie. Un rayon de lumière bleue est fixé sur ma poitrine. Je roule sur le côté pour sortir de la ligne de tir, mais je ne vais pas assez vite.
Le coup part. Je tombe. "

 

      (page 163/463: un extrait du passage du livre que j'ai beaucoup aimé)

 

 



                               3bonnesraisons bis

 

* Plus dur. Ce tome est traversé par la violence et la mort. Pas de pitié, des expérimentations, de la survie...


* Plus de rebondissements. Du fait que cette société a explosé, nous ne sommes plus dans le "huis clos" du tome 1 avec les factions bien définies. L'action, le danger, l'histoire est à plus grande échelle et la fin tend vers plus grand encore, ça promet encore des surprises, des trahisons, des bouleversements...


* Une écriture toujours aussi saisissante. Il y a des scènes qui me marquent, il suffit d'un paragraphe pour se plonger dans le décor et ressentir les émotions des personnages. Rien d'exceptionnel, c'est juste PRENANT! 

 

Le hic: en lisant le début du tome 2, j'avais oublié des personnages comme Will dans le tome 1 et par moments, il faut suivre entre les factions d'origine et celles de Choix des personnages secondaires.  Il est bon de lire le tome 1 et derrière le tome 2 sans pause. 

 



                                                monavis bis

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


                                                         Ma note: 5/5 

 

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire...  Les Érudits ont fait un carnage en commandant aux Audacieux de tuer les Altruistes. Tris et ses amis sont en fuite et doivent se cacher. Ils doivent aussi éviter que les Érudits renouvellent leur attaque, car ils cherchent tous les Divergents comme elle et peuvent très bien s'en prendre aux Fraternels ou aux Sincères pour les atteindre. Heureusement, les Sans factions se font connaître et veulent les aider, mais leurs intentions sont-elles si louables? Tris doute, se met en danger et de grandes révélations éclatent... Qui est vraiment l'ennemi? 


 

Mon ressenti:                          ***COUP DE COEUR***

 

J'ai attendu patiemment la sortie de ce roman et je dois dire que je suis autant sous le charme que pour le 1er tome! J'ai eu peur en entendant des "hum moins bien que le 1er tome", mais gros soupir de soulagement, le tome 2 est différent certes, mais certainement pas en dessous, du moins dans mon coeur. (la sentimentale!^^)

 

L'histoire évolue dans une ambiance plus dure, un cadre très ouvert (peut-être pour certains trop car des fois, il faut suivre avec ces histoires de factions, j'ai dû revenir sur certains passages pour bien cerner tous ces personnages "en fuite"). J'étais avide d'en connaître davantage à chaque page tournée et puis, j'adore cette sensation de faim qui vous prend aux tripes! Pas vous?

 

De nombreux personnages parcourent cette saga et l'auteure a franchement réussi à tous les caractériser. Il y a l'héroïne Tris et tous ceux qui croisent ou restent dans son sillon. Ca fait un paquet de monde, vous pouvez me croire! Qui dit multiplicité dit trahison, secrets, espionnage, projets, sentiments... ce tome 2 rend paranoaïque car à un moment, on suspecte un peu tout le monde, il rend triste, il nous rend aussi plus fort. A la fin, il y a tellement de rebondissements qu'on ne cherche même plus à faire des théories de complot.

 

L'héroïne fait bien son âge, 16 ans, ses décisions sont plus que dangereuses voire même égoistes, mais à 16 ans en ayant grandi chez les altruistes, je ne pense pas qu'on puisse lui en vouloir de faire pareilles folies. Je sens que Tris a encore tellement à nous montrer! Les autres personnages comme Tobias étaient moins mystérieux que dans le tome 1, je suis moins sous le charme mais je crois que je suis plus dans la tête de Tris à vouloir mettre à nu la vérité sur ce monde. Quand je dis que cette saga rend plus fort, je veux dire qu'on a envie de prendre les armes et d'aller au devant des frontières avec elle et les autres... On se sent résistant!

 

Cela vient aussi de l'écriture fluide, avec de bonnes descriptions surtout quand il s'agit de douleurs, de blessures. La blessure de Tris à l'épaule, je la ressentais vraiment. Quand Tobias se faisait maltraiter et qu'il se venge à sa manière dans ce tome, on sent les coups. Les mots sont percutants, les détails bien distillés, de manière à donner au récit des couleurs, des odeurs, des ambiances. J'aime ce style d'écriture, il n'y a pas à dire!  

 

J'ai adoré la fin, quoiqu'un peu cliché, une sorte de cliffhanger à l'américaine, elle donne des envies de vouloir à tout prix le tome 3!   

 

Vivement le final!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Merci à Samia de Nathan Jeunesse! 

 

 



                                  

INFOS SUR LE LIVRE

 

 

C'est une trilogie.

 

Tome 1, Divergent de Véronica Roth aux Éditions Nathan Jeunesse, collection "Blast" le 6 octobre 2011, 444 pages.    

 

Tome 2, Insurgent , le 8 novembre 2012, 463 pages

 

Tome 3, ??? , Automne 2013 (en novembre 2012, l'auteure avait terminé l'écriture)

 

* La société de production américaine indépendante Summit Entertainment (Twilight) a acheté les droits d'adaptation pour le cinéma (source le site officiel du livre cité plus haut en lien ainsi que sur le blog de l'auteure).

=> Sortie prévue aux EU: 21 mars 2014.


Lien Allociné: ici 

Infos sur le film en live (affiche temporaire du film tout en bas): ici

 

On parle aussi de jeu vidéo!

 

 

Sites intéressants:

 

Blog officiel de l'auteur ( en anglais): lien  

Blog sur le livre et l'auteur (en anglais): lien 

Page facebook parmi d'autres (en anglais): lien 

Chroniques du tome 1 ( en croissance et toutes sont comme la mienne: en adoration devant un tel livre)  J'ai retenu celles-ci:  True blood addictle blog de GalleaneAmethyst , Un brin de lecture.

 

Quelques informations sur ce site, sur le tome 2!!! Titre, explication du titre (en anglais), petits spoilers innocents...: LIEN

 

 

Trailers:

 

trailer officiel

 

trailer de fan


vidéo de l'interview de l'auteure qui parle de son livre, en anglais

 

 

divergent-le-film.jpg

 

 


Repost 0
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 19:27

version beta

 

Née à seize ans, Elysia a été créée en laboratoire. Elle est une version BETA, un sublime modèle expérimental de clone adolescent, une parfaite coquille vide dépourvue d'âme. 

 

La mission d Elysia : servir les habitants de Demesne, une île paradisiaque réservée aux plus grandes fortunes de la planète. Les paysages enchanteurs y ont été entièrement façonnés pour atteindre la perfection tropicale. L'air même y agit tel un euphorisant, contre lequel seuls les serviteurs de l'île sont immunisés. 

 

Mais lorsqu'elle est achetée par un couple, Elysia découvre bientôt que ce petit monde sans contraintes a corrompu les milliardaires. Et quand elle devient objet de désir, elle soupçonne que les versions BETA ne sont pas si parfaites : conçue pour être insensible, Elysia commence en effet à éprouver des émotions violentes. Colère, solitude, terreur... amour. 

 

Si quelqu'un s'aperçoit de son défaut, elle risque pire que la mort : l'oubli de sa passion naissante pour un jeune officier...

 



                                                               EXTRAIT

 

 

" Il me serre la main, mais conserve une expression incrédule. Son geste ne relève que du mimétisme, il n'éprouve aucun désir réel de me toucher. 

- Merci, répond-il d'un ton poli. Veux-tu que nous reprenions notre partie de Survie en Eau Trouble maintenant?

Je dois l'aider à devenir comme moi. Avant notre mort commune, il faut qu'il puisse, lui aussi, sentir. 

- Reprenons, approuvé-je en soupirant. 

Nous n'avons peut-être aucun but commun, mais j'aime autant continuer à avancer à ses côtés." 

 

 

Page  274/424

 

Lire le début du livre sur Calaméo, ICI

 

 



                               3bonnesraisons bis

 

* Très descriptif. Le roman est dans un cadre paradisiaque futuriste très détaillé. Un beau décor original! 


* Très mouvementé surtout vers la fin. Plus on avance dans le récit, plus des surprises surgissent. J'avoue que la fin du tome 1 est plus que surprenante, elle est... hum je dirais: inédite, par rapport à l'histoire!  


* Très sensible comme SF. Je suis de parti pris sur le genre, l'histoire, le type d'héroïne, on y parle même de natation... et le tout est couronné de sentiments. Comment ceux-ci dirigent nos vies, comment ils se développent... forcément, j'adore, totalement conquise!      

 



                                                monavis bis

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


                                                         Ma note: 5/5 

 

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire...   Elysia, clone sans âme est prête à servir la famille qui l'a achetée. Mais rien ne se passe comme elle a été "configuré". Elle a des flashs, des envies, des sentiments... Sur cette île paradisiaque, les milliardaires se font servir par des clones esclaves. Elysia est une version bêta de l'adolescent qui doit jouer le rôle de fille, de soeur, d'ami peut-être même plus et sans avoir son mot à dire...   

 

 

Mon ressenti:                          ***COUP DE COEUR***


 

Quelle magnifique couverture irisée! En vrai, elle est encore plus belle. Pendant la lecture du roman, je l'ai souvent regardée, fait rare mais je trouve que la jeune femme correspond tellement à Elysia, l'héroïne. Comme le récit est au présent et à la première personne du singulier, j'avais besoin de la regarder pour encore mieux comprendre Elysia. J'ai vraiment beaucoup apprécié l'évolution de ce personnage. De clone sans âme, elle devient une femme qui souhaite avoir son libre-arbitre. Elle doit d'abord plaire, puis rêve, ressent, veut faire ressentir, survit...et j'en passe! Trois autres tomes sont à venir, du coup vu l'ampleur que l'histoire prend surtout à la fin du tome 1, je me demande ce qui va se passer, comment l'auteure va réussir à relancer l'action et à faire évoluer davantage une héroïne aussi aboutie.

 

 

D'abord un peu lent afin d'installer un tel décor si bien détaillé, si complet dans les limites que peut offrir une île, le rythme avance doucement jusqu'à devenir une succession de retournements. Les buts changent, les contextes évoluent, des nouvelles surviennent alors qu'elles ne pouvaient exister. J'ai lu le livre en trois jours, moi qui ai besoin en ce besoin de plusieurs semaines pour finir un livre, j'étais tellement dedans! La grande police aide, les chapitres sont nombreux, du coup cela participe à une lecture bonne, rapide et marquante.

 

 

Ce roman pose beaucoup de questions notamment sur l'asservissement, ce fossé entre les riches et les pauvres, le clonage et l'éthique qui l'entoure, le pouvoir, comment est perçu autrui, des critiques bien actuelles. L'île m'a fait penser à Palm Islands, aussi écoeurant personnellement!

 

C'est l'île du plaisir où des vieux riches se font servir en ayant cloné des cadavres frais sans y mettre d'âme, juste pour avoir des sortes d'androïdes à leur totale disposition. (pas que pour servir un verre...) Beurk! C'est pour cela que vous vous identifierez facilement à l'héroïne, les "corps avec âmes" ne nous ressemblent plus, les clones comme Elysia montrent bien plus d'humanité.

 

Les personnages secondaires sont tous très bien développés et vous aurez des surprises. Moi j'en ai eu! Il y a un autre clone qui vit dans le sillage de l'héroïne, chuuuuut, et certains personnages vont avoir de drôles de réactions. 

 

Derrière, je sens aussi une forte nostalgie du temps qui passe. Il y a beaucoup de références à l'enfant qu'on voit grandir et dont le lien s'effrite dans la durée, les amis qui grandissent et ne ressemblent plus à ceux qu'on a connu. L'auteure a tellement de choses à dire, peut-être est-ce pour cela que tout s'accèlère à la fin. Sinon c'est très bien écrit, je dirai que c'est surtout bien décrit et les dialogues sont cohérents.  

 

J'ai adoré certains détails comme Elysia qui découvre le chocolat ou quand elle plonge dans l'eau et décrit ses sensations... * soupirs* 

 

Un roman que j'ai adoré pour une héroïne qui découvre les sentiments humains, ses confidences pour un cadre aussi paradisiaque qu'écoeurant, pour l'action trépidante. J'aurai préféré que le roman se termine à la page 384 juste parce que si l'auteure aurait coupé là, j'aurai eu mal d'attendre. Et j'aime avoir mal dans ce contexte!  Surtout que la fin est trop surprenante pour mon esprit pragmatique...

 


Merci à la Collection R pour cette découverte coup de coeur, la suite! La suite!

   

 

 



                                  

INFOS SUR LE LIVRE

 

 C'est une tétralogie (4 tomes) de Rachel Cohn, chez la Collection R des Editions Robert Laffont: 

 

 * Tome 1, Version bêta, 424 pages. Sortie le 29 novembre 2012.

 * Tome 2, Sortie prévue en octobre 2013 

 * Tome 3, prochainement

 * Tome 4, prochainement

 

 

INFO CINE: La série sera bientôt adaptée au cinéma par Chris Weitz, le réalisateur de Twilight II –Tentation 

 

 

Site officiel de l'auteure:

http://www.rachelcohn.com/ 


 

Son Facebook:

https://www.facebook.com/RachelCohnAuthor

 

 

 

Une Interview:

C'est en anglais dont on comprend assez bien et cela fait même sourire: "Les 10 influences de l'auteure" quand elle a écrit Version bêta: ICI

 

 

Trailer:

 

 

 


                                               collection R

 

 

Repost 0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 17:00

                                9782745957245-couverture tailleZoom-300x439

    « 1995. Pour ses 15 ans, Emma vient d'avoir son premier ordinateur. Avec Josh, son meilleur ami, elle découvre le web. Facebook n'existe pas encore, mais un drôle de bug les connecte sur le futur, sur ce que seront leurs profils, quinze ans plus tard. Une fenêtre sur leur vie à venir : travail, amis, amours, familles. Le problème, c'est que le profil d'Emma ne lui va pas. Pas du tout. » 

 



                                                               EXTRAIT

 

 Nous étions plantés devant les tombes de Clarence et Milicent quand Josh a déclaré:

- Je t'aime vraiment, tu sais, Emma.

J'ai souri.

- Moi aussi.

-Tant mieux, a-t-il dit. 

Et il s'est avancé, comme pour m'embrasser. 

J'ai reculé d'un pas.

- Non! (J'ai secoué la tête.) Tu es... Josh

A peine avais-je dit ça que j'ai compris à quel point je l'avais blessé.

 

Point de vue d'Emma. Page 73/339 

 

 



                               3bonnesraisons bis

 

* Mignon. Pour les jeunes adolescents, c'est une belle histoire d'amitié et d'amour. 

* Aéré. Le changement de point de vue est agréable, on peut s'identifier aussi bien à la fille qu'au garçon. Les chapitres sont très courts.  

* Simple. L'idée d'un facebook changeant selon ses décisions est originale.  

 



                                                monavis bis

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


                                                         Ma note: 3/5 

 

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire...   Emma installe un programme sur son nouvel ordinateur qui lui permet de voir son avenir et celui de ses proches. Or, comme son avenir ne lui plaît jamais, elle change ses projets, ses relations...jusqu'à avoir un futur qui lui plaît. Mais plus elle change, plus elle s'éloigne de ce qu'elle veut au fond mais se refuse à avouer.   

 

 

Mon ressenti:   Un livre vite lu grâce à la mise en page espacée et l'alternance de point de vue entre la fille et le garçon de l'histoire. Les chapitres sont courts et le récit dynamique. J'ai bien aimé cette petite histoire mais sans plus car elle est clairement adressée à un public adolescent entre 13 et 17 ans. Je le recommanderai donc aux plus jeunes et encore.


La trame suit bien son cours, cela manque un peu de surprises et de véritables actions mais les personnages sont assez agréables. Je les ai bien apprécié tous les deux, si jeunes, faisant face à des questions d'amitié, d'amour, d'avenir. L'adolescence est vraiment une période difficile, ils ne sont plus des enfants, du coup les rapports entre les deux amis sont plus délicats mais ils ne sont pas non plus des adultes. Ils ont bien le droit de s'amuser et de tenter leurs expériences. 


Or, ce facebook du futur sur l'ordinateur de l'héroïne confronte les deux personnages à ces questions et ils n'ont pas le droit à l'erreur car cela se répercute sur leur avenir.


En cela, l'histoire était intéressante. C'est écrit simplement et au présent, je me suis laissée facilement embarquée.

 

 

La fin est tout de même un peu décevante mais difficile de trouver une conclusion convenable dans cette boucle présent-futur. J'aurai voulu que les auteurs prennent plus de risques, poussent plus loin leur trame car c'était un sujet intéressant! Je me demande s'ils ne se sont pas censurés pour cibler un public adolescent certain. Dommage car vivre son adolescence sans facebook fut mon cas et j'étais prête à m'identifier et au fond, je ne suis pas sûre que les adolescents actuels qui ont des téléphones portables aux applications sur des réseaux sociaux, s'identifient vraiment aux héros de cette histoire .

Pour moi, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas. Une lecture agréable mais pas convaincante.   

 



                                     INFOS SUR LE LIVRE

     * Profil de Jay Asher et de Carolyn Mackler aux Editions Milan, collection Macadam, 351 pages. Sortie le 13 juin 2012.


                                               421095 10150606331053315 64912213314 9072174 1385055305 n

 

 

 

 

 

                                    

Repost 0
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 23:24

TOME 1

 blakc eden 

- Vous ne comprenez donc pas? Ces images, ces voix, ce ne
sont pas des visions, mais des souvenirs !

- Comment ça, des souvenirs?

- Ce sont des souvenirs du futur.

- C'est impossible. On ne peut pas se rappeler l'avenir.

 

Martin, 15 ans, est un adolescent hors du commun. Son système immunitaire résiste à n'importe quelle maladie. Dédale, une puissante corporation qui fabrique des médicaments, le recrute. Le contrat : vivre sur une île paradisiaque avec pour seule obligation de se prêter à quelques petites expériences. Que du bonheur donc ? Pas si sûr...

 

 

 

 

 

Très belle couverture!!!! 



                                                   Extrait 

 

 "Hiden le regarda un moment avant de se décider à formuler une réponse.

- Je crains que quelqu'un n'ait commis une erreur à ta naissance, souffla-t-il enfin. Nous avons comparé l'analyse de sang que tu as faite au lycée avec ta fiche génétique. Et tu sais quoi? Elle ne concordent pas. L'ADN de la fiche n'est pas le tien. Je ne m'explique pas ce qui a pu se passer, mais tu ne corresponds pas à ta fiche génétique.

- Ce qui signifie que mes parents ne sont pas les miens? en déduisit Martin sans le quitter des yeux. C'est ce que vous essayez de me dire? 

Hiden hocha plusieurs fois la tête.

 

(page 133/396) 

 

Retrouvez le chapitre 1, ICI 



3 BONNES RAISONS

L'écriture, l'histoire et le décor:

 

* une écriture très VISUELLE. L'histoire se lit très vite en 14 chapitres. Beaucoup de descriptions de payages incroyables. 


* les mystères de cette saga qui invitent à de vraies aventures. L'HISTOIRE est très riche, un mélange de genres SF, aventure,un peu fantasy aussi...Il y a des intrigues sur de nombreux plans et tout reste très compréhensible.


* C'est vraiment un univers complet avec un souci du DETAIL excellent. (il y a même un lexique pour bien tout rappeler) Le décor du livre fait vraiment partie de l'histoire, il la fait vivre, lui donne son originalité.

 

 

Le hic:   un résumé qui peut-être ne marque pas assez l'invitation au rêve contenue dans ce livre. Des personnages pas assez développés.



 

 

MON AVIS

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire...    Les personnages ont des capacités surhumaines et ils cherchent à savoir qui ils sont, d'où ils viennent...tout en évitant de servir les projets secrets très très dangereux d'un dirigeant d'une société pharmaceutique. Ils s'étaient d'abord tournés vers lui pensant aider le monde ... jusqu'à ce qu'ils comprennent leur propre nature et les véritables enjeux! La fuite devient la seule solution...


  

Mon ressenti 

 

Un livre surprenant et qui m'a réellement fait voyager dans un monde futuriste coloré et lumineux! Je ne savais absolument pas dans quoi je m'embarquais car le résumé est assez énigmatique.  Je dois dire que je suis réellement surprise. Je savais que le genre (anticipation) me plairait mais cela reste toujours un risque: est-ce que ce sera compliqué? est-ce que je vais rentrer dans l'histoire? est-ce écrit simplement? est-ce que ce sera vraisemblable? Bref tous les clichés du genre SF malheureusement.

 

L'écriture est très fluide, des descriptions précises qui invitent à l'imaginaire et des dialogues très nombreux. Toutefois, je déplore un manque de descriptions des SENTIMENTS des personnages, bien trop évasifs. Il y a de l'amour, de l'amitié, de la peur ...ect mais ils sont indiqués, pas ressentis. J'ai plutôt été spectatrice de l'histoire sur ce point. Peut-être est-ce du à l'écriture à la 3e personne car du coup, nous suivons plusieurs personnages et pas seulement le jeune Martin. Il reste le héros principal mais cela reste encore à approfondir dans les tomes suivants qui d'après mes petites recherches sur la toile sont assez nombreux. (plus d'une dizaine de tomes en Espagne)

 

Hormis, ce souci de profondeur des personnages, le cadre et l'histoire sont assez exceptionnels. J'ai rarement lu une histoire aussi bien développée. Ce monde futuriste tient la route et il fait rêver autant qu'il effraie car forcément, certains travers de notre société actuelle ont ici pris des proportions terribles, qui serrent le coeur. Je n'en dirai pas plus. Il règne une certaine INHUMANITE, peut-être est-ce pour cela qu'il manque de réels expression des personnages. Il est peut-être voulu des auteurs de montrer qu'ils ne savent plus ressentir en vivant dans un tel monde si aseptisé, si coupé des autres. Le monde est connecté avec sa roue neurale et il ne voit plus qu'à travers le virtuel. Nos personnages ne sont pas comme eux heureusement, ils sont encore autre chose mais qui sont-ils en réalité?

 

Les décors sont vraiment très bien DECRITS, j'ai encore des étoiles plein les yeux quand les personnages parcourent à hauteur des nuages, des pays, en version fururiste. Derrière cette inhumanité, l'architecture et le mode de vie de chacun restent assez incroyables. Un mélange de cultures, de civilisations très hétéroclites. Ca vaut vraiment le coup d'oeil. Cela m'a fait penser aux projets d'architecture utopiques qui sont toujours restés à l'état de croquis. Ici, les auteurs ont décidé de les faire vivre et leur ont donné une sacre envergure. Tapez "utopie urbaine" sur google images et voyagez! Vous aurez une petite idée sans compter que dans le livre c'est à échelle du monde donc chaque pays, chaque culture y apporte sa touche UNIQUE!  

 

Enfin, le plus important dans ces décors originaux se déroule une HISTOIRE. Cette histoire est riche en suspense, rebondissements, émotions de peur et de joie. Il y a plusieurs intrigues, à la fois Martin sur ce qu'il est, où il va, le laboratoire, son directeur, les autres invités comme Martin, leur particularités (car ici chaque personnage a un peu de "magie" en lui, de la magie liée à la génétique...), l'île, et à plus grande échelle comment le monde en est arrivé à etre régit par des corporations... Sans parler des rêves de Martin dans une forêt, avec un temple et des statues dont il est lié ainsi que certains de ses amis.  A découvrir, je ne dirai rien d'autre! 

 

Un livre qui vaut le coup qu'on se penche sérieusement dessus! J'aimerai vraiment lire le tome 2 afin de savoir si l'univers y reste toujours aussi original vu où les personnages vont aller. Je ne spoilerai pas bien-entendu.

 

 

Mots magiques pour se souvenir du roman:  groupe sanguin; Léo; Kôr grecque; la Machine à explorer le temps; fantômes; roue neurale; bloc opératoire; capsules; grippe lunaire; Dédale; forêt de Yama; lune; rose des vents. 

 



 

 

 

INFOS SUR LE LIVRE

 

Black Eden, tome 1 d'Ana Alonso et Javier Pelegrin aux Editions Milan, collection Macadam.

 

d'après le site espagnol de la saga, 8 tomes sont déjà sortis.

 

   

Sites intéressants:

 

Site de la collection "Macadam" des Éditions Milan: lien  et leur page FB: lien

Blog des auteurs (en espagnol): lien

La saga (en espagnol), tout un site dédié: lien

 

 

Merci à la collection "Macadam" des Editions Milan pour cette belle découverte!

 

421095 10150606331053315 64912213314 9072174 1385055305 n

  Cliquez sur le logo pour voir le catalogue de la collection!!!

Repost 0
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 20:45

 

  Le dernier hiver

 

 

"Un ciel de sang.
De la neige à perte de vue.
Et une forêt de pins. Des pins qui dévorent tout.
Demain, l'Hiver engloutira le monde.
Johan refuse de s'agenouiller devant le sort.
Par amour, il décide de retrouver celle qu'il aime.
Par amour, son frère Théo, va lui ouvrir la voie.
Par amour, ses amis laissent tout derrière eux pour l'accompagner.
Pour cela, ils devront pénétrer jusqu'au coeur des ténèbres...
Au coeur de leurs propres ténèbres"

MON AVIS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce livre est très surprenant. Roman français d'anticipation, je félicite l'auteur d'avoir écrit une si belle histoire si sombre et à la fois si humaine. 

 

Le décor est immédiatement planté, très bien décrit visuellement, il donne des frissons et quoique l'action soit quasi à l'extérieur, il donne l'impression d'être un huis clos étouffant. Nous sommes dans une France apocalyptique, j'ai adoré cette idée, je suis toujours pour les histoires qui se passent chez moi, même si Aurillac reste loin, je vois plus facilement comment c'est, alors l'imaginer en version d'horreur, est assez excitant. Vu que nous sommes dans une fiction, c'est excitant...sinon il y aurait de quoi avoir vraiment peur!

 

J'ai immédiatement accroché au livre dès le prologue, magnifiquement écrit, qui pose l'essentiel de ce qui s'est passé afin de comprendre l'histoire qui va suivre. J'ai vraiment été saisie de curiosité et d'enthousiasme alors que la typographie ne me plaisait pas.

 

L'histoire est très originale, j'avais peur qu'il y ait des redondances, que tout soit focalisé sur la forêt mangeuse d'hommes en réalité, pas du tout. Elle est une menace certes, mais pas seulement. Il n'y a pas de gentils ou de méchants qui soient soit tout l'un, soit tout l'autre. Le danger est aussi bien dans la Nature, que chez les hommes. Même chez les personnages principaux comme Johan, il y a une dualité assez inquiétante. Ce n'est pas seulement la Nature qui a muté... De nombreux rebondissements relancent l'action, me prenant parfois au dépourvue de nouvelles découvertes. Je pense particulièrement à la scène dans une maison, on sent qu'il y a une menace vu comment certains corps des résidents ont été retrouvé et le suspense est palpable. Les protagonistes vont réellement avoir une mauvaise surprise. L'auteur prévient du coup, on se prépare au pire, on n'a pas envie d'être déçu, et je ne l'ai pas été.  Accrochez-vous! Le village et plus tard, d'autres "monstres" dans le brouillard neigeux sont réellement perturbants car ils nous renvoient à nos propres erreurs, au pire de l'humanité. 

 

L'histoire est d'ailleurs profondément moralisatrice mais je ne le dis pas de manière péjorative car c'est propre au genre d'anticipation. J.L Marcastel aborde aussi bien l'amour fraternel, l'amour tout court, que le racisme, l'éducation, la place de la femme. Il y aurait beaucoup à dire mais je vous laisse les découvrir. Sachez juste que j'ai gardé tout le long de ma lecture, le sourire car tous les personnages sont approfondis et touchants. Chacun est complètement différent. J'ai adoré apprendre à connaître chacun d'etre eux. Là, de suite je pense au petit dragon, Fanie, les différents petits noms que l'auteur lui donne mais aussi à Khalid et ses babouches qui détend l'atmosphère. Je me demande si l'auteur s'est inspiré d'amis dans sa propre vie car il y a une vraie affection envers ses personnages, cela se sent et je partage volontiers ses sentiments. J'ai adoré chacun d'entre eux avec une préférence pour Theo, je dois l'avouer...

 

En bref, un très bon livre et mes derniers mots seront sur l'écriture! J.L Marcastel écrit vraiment très bien. Cela fait bien longtemps que je n'ai pas lu d'auteur français et cela fait vraiment plaisir de voir qu'en France, nous avons aussi nos génies des mots. Jean-Luc Marcastel est un auteur à suivre, qui m'a complètement séduite et j'espère pouvoir lire prochainement un autre de ses livres. Ses mots sont une invitation de 1ère classe pour voyager dans un univers qui donne aussi bien des frissons de peur que des sourires affectueux. Bravo!

 



Le Dernier Hiver

Auteur: Jean-Luc Marcastel

Éditions: Hachette

Collection: "Black Moon"

Nb de pg: 450

Genres:Dystopie, Fanstastique, Jeunesse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 12:29

  Merci à ma copinaute chérie, Mililivre pour le prêt de ce livre que je veux désormais dans ma bibliothèque!!!

 

  vivants

 

 

  R est un zombie. Il n’a pas de nom, pas de souvenirs, pas de pouls. Mais il rêve.
Dans les ruines d’une ville dévastée, R rencontre Julie. Elle est vivante, palpitante. C’est un jaillissement de couleurs dans un camaïeu de gris. Et sans vraiment savoir pourquoi, R choisit de ne pas la tuer. C’est le début d’une étrange relation, à la fois tendre et dangereuse.
Ce n’était jamais arrivé. R bafoue les règles des Vivants et des Morts.
Il veut respirer de nouveau, il veut vivre, et Julie va l’aider. Mais leur monde ne se laissera pas transformer sans combattre.

 

 

 

 

 

 



                                                   Extrait 

 

  Je m'allonge sur la causeuse, un peu petite, et me prépare à une longue nuit, seul avec mes pensées. Mais Julie ne part pas. Debout sur le pas de la porte de la chambre, elle me regarde pendant une bonne minute. J'ai déjà vu ce regard auparavant et je me tiens prêt pour ce qui va suivre.

- R... Est-ce que ...? Est-ce que tu es obligé de manger des gens?

Je soupire intérieurement. Ces questions horribles finissent par m'épuiser, mais qui a dit que les monstres avaient droit à une vie privée?

- Oui.

- Autrement, tu meurs?

- Oui.

- Mais tu ne m'as pas mangée.

J'hésite.

- Tu m'as sauvée. (...)

Je hoche lentement la tête.

- Et tu n'as mangé personne depuis, n'est-ce-pas?

Je fronce les sourcils, je me concentre et j'essaie de me souvenir. Elle a raison. En ne tenant pas compte des quelques bouchées de restes de cerveau, j'ai été gastronomiquement chaste depuis notre rencontre.

 

(page 123_124/318)



3 BONNES RAISONS

* HEROS. Point de vue d'un zombie!!! C'est unique! Et R. est tellement époustouflant, si touchant, si surprenant.

 

* GENRES.Anticipation, surnaturel, existentialisme, romance... Ce mélange donne une intrigue palpitante très bien pensée. 

 

* STYLE. L'écriture est belle. Écrit à la 1ère personne du singulier, il faut savoir manier les mots pour rendre "vivant" le combat interne d'un "mort"... Style dur, romancé et humoristique!

 



 

 

MON AVIS

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire...  R est un zombie qui pense. Enfermé dans un corps mort, il se sent changer, en a l'envie profonde sans s'en rendre compte. Il rencontre Julie, une Vivante et l'épargne. Mais ils appartiennent à deux mondes différents et R ne sait pas ce qui lui arrive, ce qu'il doit faire mais il veut rester près d'elle.

 

Mon ressenti Quelle idée d'être dans la tête d'un zombie dévoreur de cerveaux, autrement dit, dévoreur de Nous! Spécial, non? J'adore le genre zombie alors forcément être dans la tete d'un zombie, je trouve que c'est une super idée, si elle tient la route bien-sûr!

 

Et elle tient effectivement la route!

 

Ce livre est un vrai trésor plein de profondeur et d'espoir sur l'humanité, avec une note d'HUMOUR qui le rend irrésistible. Écrit au présent, à la 1ere personne du singulier soit celle de R, un zombie pas comme les autres qui s'ennuie "mortellement" à faire des allers et retours sur un escalator d'aéroport. ^^ Sans parler des autres zombies qui sont des déchets de l'humanité, comme s'ils étaient devenus l'incarnation de leurs propres vices dans leur vie de Vivants.

 

R. est INCROYABLE. Ses pensées évoluent, ses visions s'éclaircissent, il change ou du moins souhaite changer mais pour devenir quoi? Il est plein d'humour et de romantisme, obsédé à connaître le nom des personnes qu'il rencontre comme pour déceler à travers un nom, une trace d'humanité, de vivacité d'esprit. Où il vit, ce qu'il écoute, la rencontre avec Julie, tout porte à croire qu'il est destiné à être un zombie UNIQUE EN SON GENRE... un demi-Vivant ou un demi-Mort.

 

Isaac Marion écrit ici son 1er roman, un auteur à suivre de près vu l'INTELLIGENCE de ce livre. Composé en trois parties: vouloir, prendre et vivre, le livre est très bien écrit. Pourtant il y a de nombreux flash-back, le point de vue des fois change sans prévenir et les dialogues sont concis (oui faire parler un zombie...pas simple), c'était risqué. Personnellement, j'ai complètement adhéré car nous sommes dans un cadre tellement  A PART.

 

L'évolution de l'intrigue  est très bien pensée mêlant anticipation, surnaturel et des questions de plus en plus existentialistes sans être moralisatrices ou prises de tête. Finalement, R. (l'auteur derrière) pose des questions propre au genre de l'anticipation, pourquoi en sommes-nous là? pourquoi régressons-nous vers l'intolérance ou les injustices? Ici, l'univers est ANTI-MANICHEEN, je ne peux pas dire qui est le Méchant, le pointer du doigt car le Bien et le Mal sont partout. Le Mal, ce pourrait être ces êtres d'os comparés à des démons qui veulent toujours plus de morts, ce pourrait être l'origine des zombies, une guerre, une contamination...ou bien simplement les hommes, ces survivants qui ont oublié l'essentiel qui font d'eux des hommes Vivants. Dans un climat de survie, je pense que le Mal c'est la Mort celle qui se trouve dans les cimetières ou bien dans les maisons abandonnées. C'est l'absence d'étincelle! Or, dans le livre des étincelles il y en a partout! D'où le titre, ce qui est vivant n'est pas forcément ce qu'on pense.

 

Les personnages prennent de l'ampleur au fur et à mesure des flash-back et sont tous intéressants et développés. Notamment, Julie est le symbole de la belle humanité, elle n'est pas aussi touchante que R le parfait anti-héros mais entre l'Avant et l'Après, elle a su rester sensible et poignante, pleine d'espoir. Elle est la lumière dans ce monde obscur rongé par la Mort et la Peur. Bien-entendu, un autre personnage est important dans ce livre. Je ne dirai pas qui mais il caractérise aussi bien Julie et ses amis, que la menace des zombies qui tombe et s'agrandit transformant son monde et le transformant lui aussi par cette occasion. Il ne s'agit pas de R. mais d'un autre personnage qui devient dans l'histoire comme un esprit conteur, témoin de l'Avant et de l'Après. Il donne à R la force de "penser" et l'amène vers le pardon de ce qu'il est, à accepter tout simplement.  

 

La fin est ouverte, elle appelle à une suite enfin j'espère même si le livre répond à l'essentiel. Je sens pointer une suite dans l'histoire, il y aurait matière mais je n'en ai pas du tout entendu parler. Heureusement, il y a le film pour l'année 2013!

 

Un livre UNIQUE, poignant et humain! J'ai souvent pensé au livre (pas le film) Je suis une légende de Richard Matheson, la fin plus précisément juste pour l'idée que les zombies ne sont pas comme on le pense, vide de l'intérieur. Isaac Marion a été plus loin, a donné un nouveau souffle au genre zombie transformant notre peur de l'Inconnu en affection et compréhension. R. dévore-moi si tu veux! ^^ 

 

      

Mots magiques pour se souvenir du roman: pad thaï; Franck Sinatra; M.; stade; Perry Kelvin: aéroport; Milice; Nora Greene; rêves; Charnus; Avion 747; Osseux; Vivants; maquillage; bière; Julie Grigio; Glucitéine; zombie; Général... 



 

 

 

INFOS SUR LE LIVRE


  Vivants de Isaac Marion aux Éditions Bragelonne, 318 pages.

 

  => Par contre, je déconseille le trailer du livre qui est plutôt...nul.  


  Sites intéressants:

 

* Site de l'auteur (en anglais) : ICI

* Lien Bragelonne: ICI

* Page FB de l'auteur (un bel homme, je sais hors sujet): ICI

* Livraddict (pour retrouver la fiche du livre et d'autres chroniques, pour ma part je suis realisaude): ICI

 

*** Un film est en préparation produit par Summit Entertainment (Twilight) sous la direction de John Levine. "Warm bodies" prévu au 1er février 2013 avec les acteurs Nicholas Hoult (X-men) qui jouera R, Teresa Palmey (Numéro  4) qui jouera Julie; John Malkovich qui jouera le Général Grigio soit le père de Julie.

 

 Photos du film. Ah vivement, je sens que je vais adorer!!! 

vivants4

vivants1

vivants3vivants2

Repost 0