Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mes Livres chroniqués...

        par auteurs

 

 

 

Mes Livres chroniqués...

        pargenre3

 

 

 

Rechercher

Prochaine lecture!

        

In My Mailbox

imm 

Mes coups de coeur

succubus

baiser-de-lombre

enfernite-300x439

 

 

 

 

 

vampire-city,-tome-4---la-fete-des-fous-242795-250-400

pandemonium

glitch

Votre avis de lecture publié?

fee copie2

Avis ciné

       lights-camera-action     
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 12:32

                        

 

 

Petit rappel d'une dystopie (prise sur wikipédia): C'est un récit de fiction peignant une société imaginaire organisée de telle façon qu'elle empêche ses membres d'atteindre le bonheur et contre l'avènement de laquelle l'auteur entend mettre en garde le lecteur. La dystopie s'oppose à l'utopie : au lieu de présenter un monde parfait, la dystopie en propose un des pires qui soient.

 


 

                      LES NOUVELLES


 

 

starters

 

 

Voici la première occasion de se plonger dans le nouvel univers dystopique de Lissa Price. 

 

 

La nouvelle 1 "Portrait d'un Starter" ici, présente un autre point de vue, celui de Michael, un Starter comme Callie qui survit comme tous les jeunes et dessine toutes les personnes qu'ils croisent. Ce soir-là, Callie doit sortir et Michael décide de la suivre, elle retrouve une "vieille" connaissance des deux jeunes, un Starter lui aussi mais qui semble changé, magnifique. Celui-ci guide Callie face à un bâtiment étrange que Michael ne connaît pas.  La Banque des Corps (Prime destinations). Callie entre dans le batiment...  Michael rentre chez lui et finit son esquisse du visage de son amie Callie, une esquisse qui représente la couverture du livre Starters.

 

=====>* Pour lire la nouvelle, voici le lien.

 

MON AVISSujet très sympathique. La survie dans un monde apocalyptique.  Les personnages et l'intrigue qui se dévoile dans ses quelques pages sont tout à fait clairs et intéressants. J'ai passé un bon moment et après avoir vu le trailer (ci-dessous) en français sur le livre Starters ( 15 mars en librairie)  qui est la suite en quelque sorte de la Nouvelle, j'ai hâte de découvrir le livre.

 

 

 

                                           ********************************************************************

 

Voici le trailer en français qui m'a donné envie de découvrir cet univers :

 




                           LE LIVRE

 



 

  starterscovernew.jpg Dans un futur proche : après les ravages d’un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L’esprit d’une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu… Et Callie réalise bientôt que son corps n’a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu’elle devra contrecarrer à tout prix !


Le premier volet du thriller dystopique événement qui vous plongera au cœur d’une société dangereusement fascinée par les apparences, dans un avenir où la jeunesse est devenue le bien le plus convoité et une véritable marchandise.

 

========>    Découvrez le premier chapitre, ici.

 


 

 

 

MON AVIS

 

Un roman époustouflant!

 

Avant tout, la couverture est absolument magnifique. Lorsque vous allez lu la nouvelle (le lien est au-dessus), vous la regardez à deux fois, non? Au toucher, c'est tout aussi beau... le titre ressort bien.

 

Ecrit simplement, au présent et à la 1ere personne du singulier, nous suivons l'incroyable histoire de Callie. Je dois dire que cette DYSTOPIE se détache des autres précédemment lues, non pas en moins ou en plus mais en différence. L'univers d'anticipation des Starters (les jeunes, "nous") et des Enders (les vieux) est assez flippant et très bien pensé. J'ai eu beaucoup de dégout à certains moments tellement les idées vont loin et poussent à se demander "et si ça arrivait?" Bravo à l'auteure, j'aime ce genre de sensation, cette petite angoisse sur l'avenir car des fois, il y a de quoi se poser des questions quand on suit l’actualité! Le principe du transfert des consciences par contre m’a beaucoup fait penser à la série de Joss Whedon , Dollhouse, série avortée à mon grand désespoir au bout de deux saisons. Si vous avez aimé Starters, regardez la série et vice versa.

 

L’INTRIGUE est passionnante. Difficile de séparer le vrai du faux et de voir où se situe la vraie menace autour de Callie. En trois parties, les rebondissements sont tous à la fin et je suis restée bouche bée sur les dernières phrases. En réalité, j'ai échangé avec Marie des Livres et des Etoiles de nombreux sms sur mes deux théories (c'est nouveau, je harcèle mes amies c'est plus fort que moi) et le pire, Marie me disait "rire" sans vraiment répondre. Je pensais qu'elle se moquait de moi...et non mes théories étaient en fait exactes mais le pire c'est que les DEUX étaient bonnes. Or, ensemble ça ne pouvait pas… c’était l’une ou l’autre. C'est ce résultat qui est surprenant et qui rend complètement "baba". Je ne peux pas spoiler mais la fin est vraiment déconcertante. Marie et moi ne sommes pas convaincus, on se prend même la tête.... <3 Faudrait qu'on se fasse un débat quelque part quand vous l'aurez lu...j'ai une 3e théorie.  Vous l'aurez compris, bien des choses sont dévoilées mais il reste encore des mystères à résoudre, et les doutes sont insoutenables car ils remettent en cause toute l’histoire lue surtout certains sentiments. Ah vivement novembre, je dois savoir!!!!!!! 

 

Les PERSONNAGES sont stéréotypés pour mieux en faire une critique. Les pauvres vieux quand même, je ne les regarde plus de la même manière… ces envahisseurs. ^^ Certains personnages sont attendrissants, d'autres courageux et d'autres, certains Enders, vous l'aurez compris, dégoutent littéralement. Le Vieux, le "méchant" de l'histoire avec sur son visage un masque comme The scanner darkly, pour ne pas être reconnu est celui qui me fait le plus peur, j'ai vraiment été mal à l'aise avec lui. Ses projets diaboliques sont dignes de la folie de certains hommes de notre passé. Callie quant à elle est pleine de courage et je l’adore pour sa générosité, son don de soi, son sacrifice. Enfin, les deux messieurs de l’histoire Michael et Blake sont aussi géniaux mais il faudra attendre le tome 2 pour connaître leur vraie évolution et surtout leur relation vis à vis de Callie.  

 

Un livre incroyable, plein de suspense, de l'amour, des plans machiavéliques, des surprises, j'ai hâte de lire la suite et de voir le film!!!!! J'ai passé un très bon moment, lu en 2 soirs...je dirais donc que j'ai DEVORE Starters!!!    

 



 

INFOS SUR LE LIVRE

 

Les Nouvelles: (au nombre de 3)

* 1ere nouvelle (février 2012)

* 2e nouvelle (juillet 2012

* 3e nouvelle (octobre 2012)

 

Les Livres: (2 tomes):

 

*Starters de Lissa Price aux Editions Robert Laffont, collection "R", '449 pages.

*Enders de Lissa Price aux Editions Robert Laffont, collection "R". (novembre 2012)


 

Les liens:

Fiche Robert Laffont: Ici

Site officiel du livre: Ici

Page FB du livre: Ici

 

Un film de prévu? Ici

Interview exclusive de l'auteure? Ici.

Acheter le livre en numérique? ICI

 

collection R

Un immense merci à la collection "R"!

 

L'univers Starters est incroyable!!! Plongez dedans les yeux.... fermés? Non, surtout pas, gardez vos yeux grands ouverts et profitez pleinement de cette aventure UNIQUE! 

 

 

 

 


 

Repost 0
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 22:28

Livre 1 deliriumI.gif

 

 

       Et si rien n'était plus dangereux que l'amour?

 

Plus que quatre-vingt-quinze jours, et je serai enfin protégée de l'amor deliria nervosa. Après le protocole, je serai heureuse et en sécurité. Pour toujours. C'est ce que tout le monde dit. Et je l'ai toujours cru. Jusqu'à aujourd'hui. Car aujourd'hui, tout a changé.

 

Si l'amour conduit à la folie, alors je veux perdre la raison. Si l'amour est une maladie, alors je veux être contaminée. Si l'amour est la vérité, alors je préfère une seule seconde de cette vie qu'une éternité de mensonges.

 

 

 

 



3 BONNES RAISONS


 *   L'idée générale de cette "Société" avec les Vulnérables, les Invulnérables, les évaluations, les Cryptes, les descentes des Régulateurs... quel monde flippant! La fin est terriblement géniale....attentions aux larmes. 

 

*  L'évolution de Lena, l'héroïne, complètement intégrée à cette société mais qui va pourtant ouvrir les yeux. 

 

*  Alex. Ce qu'il est, ce qu'il fait découvrir à Lena, son humour, sa tendresse, son courage, sa simplicité...sans lui rien ne serait possible.

 

Le hic:   rythme très lent, descriptions parfois pesantes et dialogues résumés avant même de commencer, effet de redondance.

 

  

 



 

 

MON AVIS

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire... Lors de son évaluation afin d'être appariée, Lena rencontre par accident le regard d'un jeune homme qui la bouscule jusque dans ses principes. Intriguée, elle tombe de nouveau sur lui, cette fois une amitié naît, des révélations sont faites et tout son monde s'écroule. La vérité lui apparaît tout comme l'Amour la mettant irrémédiablement en danger de mort.  

 

Mon ressenti

En lisant des critiques très positives, j'ai acheté le livre et j'ai découvert que c'était une dystopie comme mon livre préféré Ravages de R. Barjavel alors j'avais hâte de voir ce que cela donne de nos jours. J'ai d'abord franchement trouvé le rythme lent, les descriptions très poétiques étaient parfois plus longues que les scènes d'action. Je n'ai donc pas dévoré le livre mais j'ai continué tranquillement car je sentais que la suite allait me plaire. Principalement, j'aime l'idée de toute cette société, son fonctionnement, je ne pouvais que penser à Fahrenheit 451 de R. Bradbury et les Âmes vagabondesde S. Meyer. Ce fond réaliste tiré vers les probables folies de l'homme m'a fait penser et particulièrement pour les États-Unis à ce même climat de paranoïa, ce protectionnisme ici le prétexte de santé, et ce maccarthysme avec la chasse aux sorcières ici des Invalides. Je suis donc complètement séduite par ce monde de folie, d'effroi. Les scènes d'action m'ont toutes bouleversées comme celle du chien abattu, et surtout cette descente des régulateurs sorte de nazis, le sourire aux lèvres s'en prenant à des innocents.

 

Mais ce cadre ne ressortirait pas sans ses personnages. Il y a avant tout Lena, pleine d'espoir qui a toujours senti un vide autour d'elle avec la mort de sa mère "malade". Sa meilleure amie déjantée qui veut simplement vivre sa jeunesse sans parler des proches de Lena, les Invulnérables, autant dire des zombies où c'est plutôt le coeur qui a été retiré qu'un morceau de cerveau. Enfin, je garde le meilleur pour la fin, Alex. Il est la lumière dans toute cette obscurité, le parfait héros romantique, son histoire d'amour, son passé, sa personnalité... Il n'y a rien à redire sur ce formidable personnage. C'est lui qui m'a emporté dans ce livre, j'étais comme Lena curieuse de le connaître et ravie pour elle de se laisser aller enfin! Les personnages ont su être développés suffisamment pour qu'on s'y attache et pour souligner l'humanité encore résistante dans ce monde sans sentiment.  

 

Le style de l'auteur ne m'a pas particulièrement plu comme d'autres critiques. L Oliver écrit bien mais les descriptions m'ont semblé parfois avoir fonction de remplissage. Sa poésie qui a pourtant un sens certain ici ne m'a pas touchée ou juste un peu mais pas assez. Hormis quelques petits "hic", je recommande ce roman et c'est mon dernier coup de coeur car j'y repense souvent. Il faut dire que la fin est terrible, j'ai versé ma petite larme (ce qui est rare face à une fiction). J'ai vraiment hâte de lire la suite....le genre m'a de plus amené à chercher d'autres livres comme celui-ci: une dystopie avec une histoire d'amour, je ne peux que m'incliner d'admiration.  

  
 

Mots magiques pour se souvenir du roman: évaluation, Portland, Alex, fêtes, Vulnérables, main du Gouverneur, Protocole, Hana, les Cryptes, symptômes, la Nature...  

 

 



 

Livre 2 

 pandemonium

 

Lena a découvert avec Alex ce sentiment interdit qu’est l’amour. Ensemble ils se sont enfuis, déterminés à gagner la Nature pour vivre leur passion. Mais seule Lena est parvenue à franchir la frontière. Sans savoir si Alex est encore vivant.

Aujourd’hui Lena a rejoint la résistance. Elle se voit confier une mission qui pourrait bien lui coûter la vie. Mais une nouvelle rencontre vient remettre en question tous ses principes. Se battre pour avoir le droit d’aimer : cela a-t-il vraiment un sens ?

 

Imaginez qu’on vous prive de tout sentiment. Que la liberté ne soit plus qu’un vieux souvenir dénué de sens. Jusqu’où iriez-vous pour garder le droit d’aimer ? 

 

 

 



                                                   Extrait 

 

"Le chagrin est une noyade, un ensevelissement. Je m'enfonce dans une eau couleur de terre retournée. Chaque respiration m'étouffe. Il n'y a ni rebord ni paroi où planter les ongles. Rien d'autre à faire que lâcher prise.
Lâcher prise. S'abandonner au poids qui pèse sur tout mon corps et me comprime les poumons. Se laisser aller vers le fond. Il n'y a pas d'autre destination. Il n'y a que le goût du métal, l'écho du passé et des jours qui ressemblent aux ténèbres."
                                              (Lauren Oliver, Delirium - Livre 2, p54 sur 375)

 

 Pour lire un autre extrait, cliquez ici.

 



3 BONNES RAISONS


* Lena. Une héroïne incroyable et humaine: la suivre, "l'entendre" penser, la "voir" agir. Douce et forte, c'est une survivante.

 

* Une dystopie incroyable et bien ficelée, pleine d'enjeux et de sentiments exacerbés.

 

* La plume de l'auteure Lauren Oliver. Quel amour des mots, des mots vivants qui respirent à travers nous, lecteur. C'est une magnifique expérience si bouleversante.


 

Le hic: quelques coïncidences bien pratiques!!!


Sinon Alex, Alexx, Alexxxxxx!!!! Attendre un an pour lire le final de cette formidable trilogie est une réalité douloureuse et déprimante.   




 

 

MON AVIS

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire... Hantée par le souvenir d'Alex, Lena tente de survivre dans la nature grâce à Raven et ses amis, des Invalides, résistants de surcroît. Lena accepte même une mission d'infiltration à New-York: surveiller de près le jeune Julian, fils de Thomas Fineman leader d'une ligue très très dangereuse dans ce monde déjà dévasté par l'inhumanité.

 

Mon ressenti

 

 

 

                                                    OMG

(traduction Oh my God soit Oh mon dieu! soit aucun mot ne saurait être suffisamment fort pour mettre en valeur ce livre puissant et magnifique)

 

Mais voilà, j'ai décidé de partager mes lectures et il faut bien que j'en dise quelques mots, de ceux qui doivent préciser quel est ce type de roman, ses enjeux, son rythme ect, l'évolution avec le tome 1....


Cela va être difficile d'écrire une chronique constructive sans sortir les mouchoirs. Autant le préciser, c'est un ENORME coup de coeur et mon enthousiasme dépasse de loin tout ce que je pus lire ces derniers temps et plus encore. Lauren Oliver sublime son oeuvre et m'a définitivement réconciliée avec la poésie.

 

En premier lieu, la couverture du livre est magnifique. Je me souviens de ma réaction spontanée et inattendue quand je l'ai vu... J'ai sauté littéralement sur place comme ça en plein supermarché Leclerc... Je ne savais pas du tout ce que ce tome allait me réserver, je savais juste une chose, je sentais un bon moment en perspective. Ce fut au-delà de mes espérances.


Quand je commence la lecture du livre, je suis étonnée, le chapitrage consiste en "Avant" et "Maintenant" et alterne les deux. Ainsi, l'"Avant" nous plonge dans le passé de Lena à la fin du tome 1, son évasion dans la Nature et comment elle s'en sort, qui elle rencontre et la mission qui lui est affectée. C'est aussi le temps du deuil de sa vie d'avant et des personnages laissés derrière elle.

Le "Maintenant" nous situe dans le présent, celui où la Lena du passé n'est plus la même. Ici, c'est une Résistante infiltrée dans la ville de New-York pour espionner un des membres d'une ligue dangereuse. Son passé est derrière elle, Lena s'est reconstruite aussi bien dans sa tête, ses cauchemars, que son physique avec une nouvelle force et endurance.  Cette alternance des chapitres a un fort impact sur nos émotions car chaque passage entre passé et présent finit toujours dans un climax. (summum de l'action et des émotions censé être en fin de livre...)

 

Le rythme est donc prenant, un peu comme Hunger Games, Lena doit survivre dans la Nature dans l'"Avant" et un peu comme dans le film de John Carpenter New-York 1997, Lena rencontre un autre monde plus sombre, plus sinistre dans le "Maintenant".  Je ne me suis pas ennuyée une seule fois, je tournais chaque page avec  empressement sans prendre le temps de déglutir. L'univers de Délirium est ici bien développé. Le tome 1 nous montrait une ville et son fonctionnement interne, ici, le tome 2 se situe au-delà: la Nature, New-York, le monde sous New-York ...

 

J'en viens aux personnages. Lena est la seule que nous connaissions du tome 1, tous les autres sont des petits nouveaux: Julian, Raven, Tack, Hunter, les Invalides, les Intrus...ect Mais avons-nous vraiment affaire à la Lena du tome 1? Je ne pense pas. Ici, tout est décrit sous un oeil nouveau et chaque personnage a un vécu énigmatique, seul compte l'instant présent. On ne parle jamais de son passé ou presque.  Mais cela n'empêche pas d'y penser. Et Lena pense à ce qu'elle a laissé derrière elle constamment.  Dès le début du roman, quand elle ne va pas bien, je ne vais pas bien. Je me souviens lorsqu'elle "parlait" de ce serpent qui lui noue les tripes et qui progresse en elle, j'en avais mal au ventre, je n'étais pas bien du tout. 

Les sentiments sont alors toujours exprimés sans masque. Ils sont forts et douloureux, le deuil, la faim, la souffrance physique puis mentale et enfin de nouveau l'amour qui éclot tout doucement, le désir qui se réveille.... *soupirs* L'humanité touchante et encore présente dans le coeur de Lena trouve écho dans le personnage de Julian, celui qui est censé "remplacer" Alex. Ne vous y trompez pas quoiqu'il se passe entre les deux, le personnage est touchant son parcours est même bien plus brutal que celui d'Alex, enfin le Alex de Portland (...) Ne le poussez pas aux crocodiles par ce qu'il incarne, Julian a le droit de vivre et de ressentir.

 

Ainsi, l'auteure veut nous montrer que ce qui compte, c'est d'aimer, de ressentir le malheur comme le bonheur. Ces sentiments sont sains et nécessaires sinon comme le dit Raven, nous serions des zombies, à la fois vivants puisque nous marchons mais mort de l'intérieur. Alex a ouvert la porte des émotions à Lena et elle se devait de la franchir ici. J'étais malade et je suis déprimée depuis que j'ai fini ce livre mais je suis heureuse aussi de ressentir tout ce panel d'émotions et j'en redemande!!!

 

Ce pari de nous faire "ressentir" est gagné grâce à l'écriture de l'auteure. Ainsi, sa plume est vraiment la plus belle, la plus délicate qu'il m'ait été donné de découvrir.

Lauren Oliver écrit divinement bien. (oui je sais je me répète) Elle me transporte totalement au coeur de la souffrance et de l'amour. Je suffoque et je m'extasie sans cesse, ce livre est une magnifique expérience mentale et physique (car le mental est tellement fort que le corps croit vivre tout ça). Je suis contente d'avoir réussi à écrire un avis sans trop de superlatifs quoiqu'ils ne seraient de trop, non, ils ne seraient pas superflus. J'ai le coeur serré, une douleur au plexus solaire et l'esprit embrumé. Les défauts pointés dans le tome 1 ont été gommés et même purifiés. Alors que le tome 1 était un simple apéritif romantique, le tome 2 nous offre un repas divin, celui qui nous transporte dans le ciel et dont les coussins sont des nuages... ne reste plus que le tome 3, le dessert et vous savez ce qu'on dit des desserts.... 

 

  

 

Mots magiques pour se souvenir du roman: Alex, rats, Raven, Salut, APASD, tunnels, isolement, Julian, parapluie, Tack, poële, nids, baiser, Vengeurs...

 



 

 

 

INFOS SUR LE LIVRE

 

  Il s'agit d'une trilogie.

 

Livre 1, Délirium de Lauren Oliver aux Éditions Hachette, collection "Black Moon" depuis le 2 février 2011, 452 pages.

   

Livre 2, Délirium (Pandemonium) de Lauren Oliver aux Éditions Hachette, collection "Black Moon" depuis le 1er Mars 2012, 456 pages.

 

Livre 3, Requiem de Lauren Oliver.  Sortie prévue en Février 2013.

 

Sites intéressants:

Page FB de la saga.

Site officielde Lauren Oliver

Articlede Mélisande sur sa rencontre avec l'auteure.

Blog de l'auteure.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 18:45

 

                                                    TOME 1: HUNGER GAMES.

   

HungerGames-3

"Les Hunger games ont commencé. Le vainqueur deviendra riche et célèbre. Les autres mourront..."

 

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.

Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène: survivre, à tout prix.

 

Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature...

 

 


monavis-bis.gif

 

 

* Ce qu'il faut retenir de l'histoire...  Katniss a décidé de prendre la place de sa petite soeur pour entrer dans l'arène des Hunger Games, un jeu de télé-réalité mortel. Dans l'immense forêt, armés de son carquois et de ses flèches, elle est la proie et le prédateur. Lorsque les morts des candidats s'accumulent, parfois cruellement pour Katniss et que surgissent des obstacles inhumains pour le seul plaisir du public, Katniss a compris. Elle doit survivre mais en montrant au Capitole qu'elle est "davantage qu'un simple pion dans ces Jeux"...   

 

 

 * Mon ressenti...Après avoir adoré quelques dystopies comme Délirium et surtout mon cher Divergent, mes amis de blogs Marie des Livres et des étoiles et Judi du Cosmos de la YA m'ont souvent parlé des Hunger Games, (enfin plutôt soûlé gentiment^^) et comme le tome 1 était en petite promotion chez France Loisirs, je l'ai acheté.

 

Je dois dire que j'ai été drôlement étonnée en tenant le livre car celui-ci ne me lâchait plus. Le titre ne me tentait pas mais une fois en main, j'appréciais les petits passages que je lisais comme ça par curiosité et remarquait sa construction chapitrée et en trois parties. La lecture était ainsi rendu limpide où cas où l'on s'ennuierait... je me suis dit "bonne chose". En réalité, ce n'est pas du tout le cas, on ne s'ennuie pas une seconde, on est tout de suite pris dans l'engrenage de l'histoire. 

 

Ce monde est tellement réaliste qu'il m'a fait un brin penser à Germinal de E. Zola. (attention ça n'a rien de comparable je parle juste du type de décor et d'ambiance) En effet, il s'agit quand même de science-fiction et précisément de dystopie alors qui dit peuple soumis, dit pouvoir réuni en un lieu magnifique, futuriste et coloré, le Capitole: superficiel, vide, écoeurant en réalité.

J'ai alors pensé pour ce Capitole à une critique des cérémonies type des E. Awards aux États-Unis où l'on ne parle que jupons et maquillage au lieu de sujets plus profonds. (sans parler des pubs) L'auteure donne quelques clins d'oeil que j'ai beaucoup apprécié, Katniss fait un moment tourner sa robe elle aussi comme les "stars"...Sa critique concerne aussi les travers de la société comme la télé-réalité toujours plus absurde, clin d'oeil à notre propre télé-réalité ici, Peeta et Katniss se mette "en couple" pour avoir l'audience dans la poche.. Tout comme elle critique les informations télévisuelles où le public regarde des morts dans les guerres ou les causes climatiques sans plus d'état d'âme que de changer de chaîne ou au contraire en voir le plus. Plus je lisais Hunger Games et plus je me disais l'auteure et Katniss sont les mêmes personnes. Elles se battent contre un système qui les écoeure et le font de manière presque imperceptible mais qui pousse à réfléchir. 


Je n'ai pas lu de critique sur les Hunger Games mais en faisant ma chronique, j'ai vu l'engouement et je ne pensais pas que l'explosion de ces livres était réellement à marquer dans les annales après Twilight et les Harry Potter. Annonce lue dans les journaux où seul le temps pourra ou non confirmer.

 

L'histoire peut donner cette impression de sentiments peu développés mais seulement en apparence. Notre narratrice et héroïne Katniss montre bien que tous ont un énorme coeur même elle.  Tous les personnages aussi bien dans les districts, que dans le Capitole les préparateurs de Katniss aux jeux et les participants...Tous sont attachants, font sourire ou nous font tirer la larme à l'oeil. L'auteure a su très bien les décrire, l'information est distillée de manière à bien les comprendre et voir comment chacun vit son "drame", évoluant en partant de rien et affrontant des événements toujours plus compliqués, toujours plus incroyables les uns que les autres. Certains personnages disparaissent inexorablement et le poids dans le coeur de Katniss devient aussi lourd dans le sien que dans le nôtre.

 

C'est un livre que je recommande à tous les amateurs de dystopies, d'aventures, de suspense, de sentiments...  

 

 

 

3bonnesraisons-bis.gif

* DRAMATIQUE. Pas de pathos ou de morale déprimante pour autant. Simplement, une immense ville cruelle et froide comme décor dans laquelle les habitants classés par district ont appris à vivre avec courage et soumission...enfin pas toujours.

 

* SURPRENANT.  Une histoire captivante qui m'a surpris par ses rebondissements. Nous ne savons jamais ce qui va se passer, et parfois il faut serrer les dents. Ce monde cruel décèle bien des personnages et des situations parfois tirant sur l'admiration parfois sur l'écoeurement... Difficile de tourner une page de peur de ce qu'on va y trouver.

 

* HALETANT. Le rythme est prenant. Les personnages sont tous développés de manière à devenir attachants, Peeta, Rue, Cinna... nous nous identifions facilement à eux à nos dépens... Katniss tente de ne pas trop s'émouvoir même pour les beaux Peeta et Gale tellement la tension est à couper au couteau.

 

Le hic: un peu de frustration par-ci par-là, j'en voulais encore plus, heureusement les tomes 2 et 3 sont déjà sortis!

 

Mots magiques pour se souvenir du tome 1:   moisson, Katniss, tribut, Gale, baies, Rue, pain, Peeta, camouflage, Carrières, geai moqueur, Haymitch, district, Cinna, fille de feu, Prim, la Renarde... 

 


 

Extrait:  

 

  "Soudain, je suis furieuse. Ma vie est en jeu, et ils n'ont pas la décence de m'accorder un regard. Ils préfèrent s'intéresser à un cochon crevé. Mon pouls s'emballe, mes joues s'échauffent. Sur un coup de tête, je sors une flèche de mon carquois et la décoche vers la table des Juges. Tout le monde s'écarte avec des cris d'effroi. La flèche arrache la pomme dans la gueule du cochon et la cloue au mur. On me dévisage avec incrédulité.
-- Merci pour votre attention, dis-je.

Une légère courbette, puis je gagne la sortie sans attendre qu'on me le demande."


                                                                (Page 108, fin du chapitre 7, première partie)

                                             **************************************

 

 

INFOS-SUR-LE-LIVRE.gif

 

C'est une trilogie a priori.

 

Tome 1, Hunger games  de Suzanne Collins aux Éditions France Loisirs (sous autorisation des Editions Pocket Jeunesse depuis Octobre 2009), 379 pages.

 

Suivent:

 

Tome 2,  L'embrasement  de Suzanne Collins aux Éditions Pocket Jeunesse depuis Mai 2010, 378 pages.

 

Tome 3, La révolte de Suzanne Collins aux Éditions Pocket Jeunesse depuis Mai 2011, 417 pages.  

 

Lien Amazon (car il y a une belle présentation, de bons commentaires et de belles occas.)

 

Info complémentaire: Un livre sur les Hunger games est sorti aux Etats-Unis expliquant les personnages, leur passé, cette déroutante société. Tout l'univers des Hunger games décrypté. Vivement qu'il sorte en France. (source: lien)


Info Ciné: Un film adapté du livre est en cours de tournage et sortira en Avril 2012. Fiche allociné: lien

 

Sites intéressants:

  

Site officiel français: lien

Page wikipédia: lien

Page fan sur toutes les dernières infos sur le film: lien

Page facebook en français: lien

Page en anglais: lien 

Forum sur la saga: lien

Liste des chroniques chez Livraddict ( lien vraiment complet): lien

Avis chez l'éditeur: lien

 

 Affiche du film: Retrouvez sur la page FB des Livres et des Étoiles son album photos du film, des photos superbes! Lien

 

268238 253787094648508 223055724388312 1086948 4268100 n

 

Trailers en rapport avec le film qui va sortir adapté du livre: (attendez que le téléchargement soit vraiment fini pour lancer la vidéo sinon ça saute et ça gâche le plaisir)

 

 L'OFFICIEL (sous-titré en français)

(la musique me donne des petits frissons...la voix aussi, va y avoir de l'action)

 

FAN TRAILER

 

 

 

Casting bouclé pour les trois protagonistes: Peeta Katniss et Gale

 

 

****La Bande-annonce du film en ligne le 14 novembre 2011****

Traduction ( Source The Hunger Games France )
Gale : On pourrait le faire, tu sais. S’enfuir, vivre dans les bois…
Katniss : Ils nous attraperaient.
Gale : Peut-être pas.
Katniss : On ne ferait pas plus de 8 kilomètres.
Effie : Bienvenue, bienvenue ! Le temps est venu de sélectionner deux jeunes gens courageux qui auront l’honneur de représenter le District 12 dans les 74èmes Hunger Games !
Katniss : C’est ta première année, ton nom n’y est qu’une seule fois. Ils ne vont pas te tirer au sort.
Effie : Primrose Everdeen !
Katniss : Prim ! Je suis volontaire ! Je me porte volontaire pour être tribut !
Effie : Nos tributs Peeta Mellark et Katniss Everdeen !
Gale : Ils veulent juste du spectacle, c’est tout ce qui les intéresse.
Katniss : On est 24, Gale, et un seul d’entre nous s’en sortira.
Tiré des best-sellers épiques.
Katniss : Donc vous êtes là pour me rendre jolie…
Cinna : Non je suis là pour que tu te fasses remarquer.
Président Snow : Il a été décrété que chaque année, les 12 Districts devront sacrifier deux jeunes gens de 12 à 18 ans de s’entraîner à l’art de la survie et de se préparer à se battre jusqu’à la mort.
Haymitch : C’est le moment de tout donner. Fais en sorte qu’ils se rappellent de toi.
Peeta : Je n’arrête pas d’essayer de trouver un moyen de leur montrer que je ne leur appartiens pas. Quand je mourrai, je veux rester moi-même.
Katniss : Je ne peux pas me permettre de penser comme ça.
Les Jeux
Vont changer
Tout le monde
10… 9…  8…7… 6… 5…  4… 3… 2… 1

 


                    *******Ne pas lire la suite si pas lu tome 1 car SPOILERS*******


                        TOME 2: L'embrasement


hungergames2

 

Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire. Mais pour Katniss, il s'agit surtout d'une tournée de la dernière chance. Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d'une rébellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n'hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte. A l'aube des Jeux de l'Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss...

 

 


 

 


 

                                             TOME 3: La Révolte

 

Hunger-Games--T3---Suzanne-Collins

Repost 0